Index des noms de famille dans les ouvrages de Jean-Marie Thiebaud

Il y a eu 7011435 visiteurs et 7867831 pages vues depuis le 7/12/2005.




Articles: Chanoinesses-comtesses de Remiremont


        Option avancées ...

 Titre: Chanoinesses-comtesses de Remiremont
 Ecrit par: Jean-Marie Thiébaud

  Comtesses-chanoinesses de Remiremont

par le docteur Jean-Marie Thiébaud


Remiremont (Vosges) faisait partie des abbayes nobles, comme Baume-les-Dames (Doubs). On n'y admettait que des chanoinesses pouvant justifier de 16 quartiers de noblesse. C'est ainsi qu'une des filles de Henri IV, roi de France, y fut refusée faute de pouvoir prouver une noblesse suffisante. Sur le plan temporel, l'abbaye noble de Remiremont relevait de l'empereur et, sur le plan religieux, directement et uniquement du pape. La mère abbesse portait le titre de princesse (Fürstin) du Saint-Empire. Chacune des chanoinesses de Remiremont vivait avec une nièce appelée à lui succéder. Ces chanoinesses ne faisaient pas voeu de célibat et souvent se mariaient après quelques années passées à l'ombre de l'abbaye. Les chanoinesses des abbayes nobles de Neuville-les-Dames (Ain) et de Saint-Martin de Salles en Beaujolais (Rhône) portaient systématiquement le titre de chanoinesses-comtesses (un peu à l'image, pour les hommes, des chanoines-comtes de Lyon). Celles de Remiremont portaient le titre de "nobles dames de Remiremont" mais on trouve aussi des dizaines d'actes dans lesquelles on leur donne aussi et indifféremment) le titre de "chanoinesses-comtesses" (que celles-ci fussent ou non comtesses de naissance, ce titre pouvant bien évidemment être porté par des femmes puisque nous sommes ici en terre du Saint-Empire romain germanique).
Quelques abbesses et chanoinesses-comtesses de Remiremont :

• AIGREMONT (d’) Jeanne ; abbesse élue en 1404
• ALSACE (d’) Gisèle, abbesse, fille de Gérard d’Alsace, fondateur de la maison de Lorraine. C’est elle qui obtint de l’empereur Henri IV, le 28.09.1070, l’indépendance politique de l’abbaye.
• ALSACE (d’) Ida, abbesse en 1030, fille d’Adalbert II, comte de Metz et comte d’Alsace, et de Judith.
• AMONCOURT (d’) Henriette, abbesse en 1412, en remplacement de Catherine de Blâmont, destituée par le pape.
• ANGLURE (d’) Hélène, dame de Lusigny, chanoinesse en 1628.
• ANGLURE (d’) Jeanne, abbesse nommée par le pape en 1474 pour remplacer Catherine de Neuchâtel, élue mais qui n’avait pas l’âge canonique (n’étant alors âgée que de 18 ans).
• BLÂMONT (de) Catherine, abbesse vers 1410 (v. Henriette d’Amoncourt).
• BOISGELIN (de) Gabrielle, chanoinesse. Elle épousa le comte de Grammont, frère du duc de Guiche.
• BOURBON-CONDÉ (de) Louise Adélaïde, dernière abbesse de Remiremont jusqu’à la fermeture de l’établissement en 1790, fille du prince Louis Joseph de Bourbon (1736-1818), prince du sang.
• CHÂLONS (de) Aliénor, abbesse en 1349 (= 1350).
• CHAUVIREY (de) Anne, abbesse au 15e siècle
• CHOISEUL (de) Alix, abbesse de 1509 à 1521, fille de Guillaume de Choiseul et de Jeanne du Chatelet.
• CHOISEUL (de) Madeleine, abbesse quelques mois en 1521 (nièce d’Alix de Choiseul citée ci-dessus), † 30.12.1549.
• CONDÉ (de) Louise, princesse, abbesse à la fin du 18e siècle (v. Marguerite de Mostuéjouls).
• DEMENGEVILLE (de) Isabelle, abbesse au 15e siècle.
• DINTEVILLE (de) Renée, abbesse, † 1580
• DOMMARTIN (de) Agnès, abbesse, † 1508
• DOMMARTIN (de) Nicole (sœur ou nièce d’Agnès de Dommartin), abbesse en 1524.
• DU CHÂTELET Eugénie, chanoinesse au 18e siècle.
• ESPINAY (d’) Madeleine, reçue chanoinesse de Remiremont en 1601, † 13.08.1633, fille de Martin d’Espinay, dit des Hayes, chevalier, comte de Rosendael en Flandre, baron du Bosgueroult et de Tribleville, seigneur châtelain d’Espinay, des Barres, des Vieux, de Saint-Par, de Montihart, de Leau, du Trait, de Sainte-Marguerite, etc., chevalier de l’Ordre du Roi, colonel de cavalerie, et d’Anne de Rochefort, vicomtesse de Buffon, fille de René de Rochefort, comte de Frolois, lieutenant-général et gouverneur du comté d’Artois, et de Jeanne Hurault de Weil (« Histoire des Grands Officiers de la Couronne », t. VI, p. 419).
• HARACOURT (d’) Marguerite, abbesse au 16e s. (succédant à Nicole de Montmartin).
• LENTILHAC de GIMEL (de) Marie Anne, fille de Claude François, marquis de Lentilhac de Gimel, et de Françoise Geneviève de Saint-Julien, fille de Philibert, baron de Saint-Julien, seigneur de La Rochette et de Saint-Martial, et de Marie Anne d’Aubusson de Beauregard. Elle épousa François Joseph, marquis de Clermont-Tonnerre ; maréchal de camp (P. Louis Lainé, « Archives généalogiques et historiques de la noblesse de France »). Arm. : de gueules à la bande d’or.
• LORRAINE (de) Agathe, abbesse en 1242, fille de Ferry 1er, duc de Lorraine, et de Ludmilla Piast, duchesse de Grande-Pologne.
• LORRAINE (de) Anne Charlotte (fille du duc Léopold 1er de Lorraine), princesse, élue abbesse le 10 mai 1738 (v. Marguerite de Mostuéjouls). C’est elle qui ordonna, de 1752 à 1756, la construction du palais abbatial (endommagé par le tremblement de terre de 1682). Elle mourut en 1773.
• LORRAINE (de) Catherine, princesse, sœur de l’Empereur, abbesse (v. Marie Martine de Saint-Mauris).
• LORRAINE (de) Euphronie, abbesse v. 1150, fille de Thierry II le Vaillant, duc de Lunéville.
• LORRAINE (de) Marguerite, coadjutrice de l’abbaye en 1618. Elle épousa Gaston, duc d’Orléans, frère de Louis XIII.
• LORRAINE-LILLEBONNE (de) Béatrix-Jéromine, abbesse au début du 17e siècle.
• MALZEN (de) Caroline Charlotte, chanoinesse. Elle épousa, en 1778, Charles Léopold, prince de Wurtemberg et comte de Montbéliard.
• MESSEY (de) Marie Antoinette, chanoinesse
• MONSPEY (de) Catherine Élise, entrée dans cette abbaye en 1775. Elle y périt brûlée en 1782.
• MONSPEY (de) Marie Louise dite Madame de LA VALLIÈRE, née en 1731, l’aînée des cinq sœurs de Monspey (toutes filles du comte Joseph Henry de Monspey, originaire de Vallière en Beaujolais), admises à Remiremont où elle entra la dernière en 1776 (N.B. : Alexandre de Monspey, frère des cinq chanoinesses, étant commandeur de l’Ordre de Malte)
• MONSPEY (de) Marie Louise Catherine dite Annette de CHARENTEY, née en 1734, entrée au chapitre en 1765, dernière doyenne de Remiremont
• MONSPEY (de) Marie Reine Aimée dite Laure de VURY, née en 1736, entrée au chapitre en 1776
• MONSPEY (de) Pauline dit Pauline d’ARMA, entrée dans cette abbaye en 1772
• MONTJOIE d’HIRSINGUE (de) Marie Émilie Joséphine
• MONTJOIE d’HIRSINGUE (de) Marie Xavière, fille de Dietrich de Montjoie, † 1739, et de sa parente Josephina de Montjoie-Heimersdorf.
• MONTMORENCY (de) Marie Thérèse, chanoinesse, fille de Guillaume François de Montmorency et de Claire Eugénie des Hornes. Elle épousa, en 1703, Claude André de Dreux, comte de Nancré (« L’Art de vérifier les dates … »).
• MORNAY (de) Marguerite, chanoinesse-comtesse en 1682.
• MOSTUÉJOULS (de) Charlotte, chanoinesse-comtesse en 1787, décédée en émigration à Vienne (Autriche) en 1814, fille de Jean Pierre de Mostuéjouls (1721-1805), marquis de Mostuéjouls, seigneur et baron de Saint-Marcellin, de Liaucous, etc., aide de camp du prince de Clermont, et de Marie Françoise Adélaïde Le Filleul de La Chapelle, fille d’Alexandre Le Filleul, marquis de La Chapelle, et d’Hélène Chardon de Tilliers. Elle épousa, en 1799, Jean, comte de Besson de La Coste, capitaine d’infanterie
• MOSTUÉJOULS (de) Constance Adélaïde, chanoinesse en 1787, décédée à Paris en 1823, fille de Jean Pierre de Mostuéjouls (1721-1805), marquis de Mostuéjouls, seigneur et baron de Saint-Marcellin, de Liaucous, etc., aide de camp du prince de Clermont, et de Marie Françoise Adélaïde Le Filleul de La Chapelle, fille d’Alexandre Le Filleul, marquis de La Chapelle, et d’Hélène Chardon de Tilliers
• MOSTUÉJOULS (de) Marguerite, reçue chanoinesse-comtesse de Remiremont en 1771, lieutenante de la princesse Charlotte de Lorraine puis de la princesse Louise de Condé. Elle était fille de Joseph Honoré de Mostuéjouls, baron de Mostuéjouls, seigneur de Liaucous, etc., et de Jacquette du Buisson de Tournazel, fille de Raymond du Buisson, comte de Bournazel, et de Marie Anne de Loubens-Verdalle (mariés par contrat du 28 janvier 1719).
• NEUCHÂTEL (de) Catherine, abbesse élue le 28.01.1474 (v. Jeanne d’Anglure).
• NEUCHÂTEL (de) Marguerite, abbesse au 16e siècle.
• OISELET (d’) Clémence, abbesse élue en 1307 (par une majorité de chanoinesses franc-comtoises).
• ORLÉANS (d’) Élisabeth Marguerite dite Elisabeth, princesse-abbesse de 1648 à 1657, née au Palais d'Orléans le 36.12.1646, décédée au château de Versailles le 17.03.1696, inhumée au grand carmel de Paris, fille de Gaston, duc d’Orléans (1808-1860) (frère de Louis XIII) et de Marguerite de Lorraine 1615-1672) qui fut coadjutrice de l’abbaye de Remiremont en 1618.
• OSMOND (d’) Marie Cécile Henriette, comtesse, née à Aubry-le-Panthou le 03.12.1716, † Remiremont le 12.05.1783, chanoinesse reçue en 1751.
• PARROYE (de) Alix, abbesse au 15e siècle
• RAIGECOURT (de) Élisabeth Marie Caroline Léopoldine, marquise, chanoinesse, dame de la Croix Étoilée, fille de Christophe de Raigecourt, chambellan de l’empereur d’Autriche. Elle épousa en 1777 Charles Emmanuel Polycarpe, marquis de Saint-Mauris (Nicolas Viton de Saint-Allais, « Annuaire historique, généalogique et héraldique de l’ancienne noblesse de France » ; Labbey de Libby, « Histoire de l’Université du Comté de Bourgogne » ; Jean-Marie Thiébaud, « Les Marquis en Franche-Comté », p. 161-162).
• RAIGECOURT (de) Gabrielle Françoise Bernarde, dame de Spincourt, Saulny (fille de Louis Antoine, marquis de Raigecourt,et d'Anne Marie de Gournay), chanoinesse, veuve de Charles Emmanuel Xavier, marquis de Saint-Mauris (1708-1773), bridadier des armées du Roi (Jean-Marie Thiébaud, « Les Marquis en Franche-Comté », p. 160, 161).
• ROHAN (de) Louise Constance, née en 1734, chanoinesse ; veuve de Charles Louis de Lorraine, comte de Brionne (1725-1761)
• SAINT-MAURIS (de) Barbe Gabrielle, chanoinesse de Remiremont en 1700, décédée simple religieuse cordelière à Salins (Jura)
• SAINT-MAURIS (de) Louise Martine, entrée dans cette abbaye en 1699, aumonière et trésorière du chapitre et dame lieutenante de la princesse de Lorraine, son abbesse (sœur de l’empereur)
• SAINT-MAURIS-CHÂTENOIS (de) Catherine Charlotte Alexandrine, chanoinesse, † 1831 (Jean-Marie Thiébaud, « Les Marquis en Franche-Comté », p. 162).
• SAINT-MAURIS-CHÂTENOIS (de) Charlotte Mélanie Athénaïs, née en 1782, chanoinesse, fille de Charles Emmanuel Polycarpe, marquis de Saint-Mauris (Jean-Marie Thiébaud, « Les Marquis en Franche-Comté », p. 162).
• SAINT-MAURIS-CHÂTENOIS (de) Marie Thérèse, chanoinesse (Jean-Marie Thiébaud, « Les Marquis en Franche-Comté », p. 163).
• SAINT-MAURIS-CHÂTENOIS (de) Mélanie, une des dernières entrées dans cette abbaye en 1789 (à confondre avec Charlotte Mélanie Athénaïs de Saint-Mauris-Châtenois, citée plus haut ?)
• SALM (de) Agnès, abbesse en 1242, † 15.01.1280.
• SALM (de) Barbe, abbesse dès 1580, † 31.05.1602, fille de Jean VIII, comte de Salm
• SALM (de) Dorothée, princesse, abbesse au 17e siècle
• SALVAINE (de) Marguerite, abbesse au 15e siècle.
• SAXE (de) Marie Christine, coadjutrice de l’abbaye puis élue abbesse en 1773 à la mort d’Anne Charlotte de Lorraine
• SCHAUENBOURG (de) Marie Félicité Françoise
• TERNARVILLER (de) Edmée, comtesse, dame secrète de l’insigne église collégiale et séculaire de Saint-Pierre de Remiremont en 1744.
• VAUDÉMONT (de) Jeanne, abbesse en 1344.
• VAUDÉMONT (de) Judith, abbesse vers 1110, fille de Gérard 1er de Vaufémont et nièce du pape Léonie IX.
• VIENNE (de) Henriette, abbesse au 15e siècle




[ Listing des Ouvrages | Retour | Listing des Personnages ]
atout-informatique25.fr