Index des noms de famille dans les ouvrages de Jean-Marie Thiebaud

Il y a eu 5749229 visiteurs et 6420248 pages vues depuis le 7/12/2005.




Articles: Snobisme ou mode : les prénoms féminins avec une finale "a"


        Option avancées ...

 Titre: Snobisme ou mode : les prénoms féminins avec une finale "a"
 Ecrit par: Jean-Marie Thiébaud

  SNOBISME ou EFFET de MODE ? : les prénoms masculins et féminins se terminant par la voyelle « a »

Par le Dr Jean-Marie Thiébaud

Avant la déferlante des prénoms en "a" (sirtout féminin), il y eut dans les années 1950-1970, la mode des prénoms masculins et aussi quelques féminins en "y", cette voyelle sentant à fond le "ricain" : Abby, Andy, Cindy, Cody, Daisy, Dany, Gary, Johnny, Jacky, Jenny, Jimmy, Kenny, Larry, Mary, Nancy, Patty, Randy, Ray, Rocky, Romy, Sally, Starsky, Steevy, Terry, Wendy, Willy, etc.. Ils étaient souvent importés des USA avec le rock-and-roll, le mythe James Dean et le cinéma américain. Cependant, rares furent ces prénoms en "y" qui passèrent notre frontière car les officiers d'état civil se devaient de refuser les prénoms étrangers. Les lois ont changé... Certains de ces prénoms entrèrent néanmoins dans nos moeurs sous la forme de surnoms qui sonnaient un "look américain". C'était l'époque où les USA faisaient encore rêver.

Le cinéma hollywoodien a grandement influencé les parents français. C'est ainsi qu'il y eut même une année où le prénom KEVIN fut donné en tête de tous les nouveaux prénoms en France, en raison du succès planétaire de l'acteur Kevin Kostner dont les jeunes mères étaient secrètement, peu ou prou, amoureuses au point d'en rêver pendant leur grossesse. Le film "Danse avec les loups" a assurément généré des dizaines de milliers de petits Kevin dans l'Hexagone et dans d'autres pays.

Certains de ces prénoms sont bretons, basques, corses, italiens, espagnols, portugais, russes ou arabes. Ce qui est exotique est toujours plis attrayant car plus innovant.Certains de ces prénoms en "a" ne sont que leur forme latine primitive, parfois remise à l’honneur suite à des recherches généalogiques (prénoms latins non traduits, laissés soigneusement - ou par ignorance - dans leur jus d'origine). Parfois même, ils sont issus de bandes dessinées mais des officiers d’état civil ont refusé par exemple, pour des noms masculins, ainsi devenus célèbres (comme Thorgal ou son fils Jolan) de les inscrire dans les registres de l’état civil, au prétexte qu’ils n’avaient pas une origine historique suffisamment démontrée.
L’addition de la voyelle « a » in fine a redonné un « coup de jeune » à des prénoms devenus par trop désuets : Mathilda est plus à la mode que Mathilde, Sophia que Sophie, Alexandra qu’Alexandrine, Agatha qu’Agathe, elena qu'Hélène, Camilla plus que Camille, etc.
Alors, effet de mode ou simple snobisme ? Libre à chacun de conclure tandis que nous verrons les prénoms en « a » se multiplier encore pendant quelques décennies. Et puis, les modes passent. Quant au snobismes, il peut toujours renaître sous d’autres formes.
En France, jusqu'au 18e siècle, les prénoms des enfants de familles catholiques devaient être des noms de saints. la Révolution les a remplacés par des noms de légumes, de fruits, d'animaux, de héros de l'Antiquité prétendument amis de la liberté comme Brutus, etc., dans le but de déchristianiser la France. Cette entreprise de laïcisation tous azimuts se poursuit de nos jours.
Les prénoms en "a" ont toujours été assez fréquents aux USA mais le facteur mode aidant, l'Europe, et plus particulièrement la France, par une sorte de fascination béate pour tout ce qui vient d'Outre-Atlantique,ont rejoint les "a-philes", les "vénérateurs" du "a" final, jugent que son absence devenait par trop ringarde.

Prénoms en usage en 2016, certains étant de véritables raretés :

Abeda, Abelinda, Abella, Acacia, Achoura, Adara, Adela, Adelicia, Adiba, Adila, Adina, Adira, Adria, Adriana, Afra, Agatha (A. Christie, auteure de romans policiers), , Agnesa, Aïcha (prénom arabe), Aïda, Aïsha (variante graphique d'Aïcha), Aïssa, Akiva, Alana, Alar, Alb, Albana, Alberta, Albertina, Alexa, Alida, Akuna, Allegra, Alexandra, Alia, Alicia, Alida, Alika, Alima, Alissa, Allaoua, Ally (USA), Althéa, Alva, Alvna, Alvanna, Alvina, Alysia, Alyssa, Ama, Amalia, Amanda, Amantina, Amaria, Ambrosia, Amélia, Amina, Ana (variante graphique d'Anna au Brésil), Anabella, Anatolia, Andrea, Andreia, Angelica, Angelina, Anicia, Anita, Anna (palindrome), Annabella, Annika (pays scandinaves et USA), Anouchka (et sa version anglophone Anushka), Arabella, Arcadia, Aretha (Franklin), Ariadna, Ariana, Aricia (pas toujours accepté par la législation française car ce prénom est tiré d'une bande dessinée), Arista, Ashley, Asia, Athena, Athina, Attila, Attilia, Attina, Audrina, Augusta, Augustina, Aurélia, Aurora, Aya,Ayla, Bachira, Bahira, Battista (prénom italien féminin, Baptiste), Becca (aphérèse de Rébecca), Bedja (Algérie), Belinda, Benita, Bertha, Bélinda, Benelita, Besma, Bessa, Bianca, Brenda, Briana, Calina, Camelia, Camilla, Camlina (USA), Cara, Carla, Carlotta, Carolina, Casanova (prénom masculin), Cassandra, Catalina, Cécilia, Célia, Chetna, Cendra (USA), Chandra, Chara, Christina, Cinna, Cinthia, Clarisa, Clarissa, Claudia, Conchita, Cora, Cressida, Cristiana, Cristina, Cynthia, Cyrilla, Dacha, Dahlia, Dalila, Dana, Daniela, Daniella, Daria, Davia, Davina (D. Delor, une des deux animatrices de l'émission de télévision "Gym Tonic"), Debor(r)a, Debra, Dina, Dinah, Djamala, Domenica, Dominika, Donna (US), Doria, Dorothea, Douchka (prénom slave), Drea, Edna, Eka, Ekaterina (prénom russe féminin, équivalent de Catherine), Electra, Elektra, Elena, Eleuthéra, Élisa, Elisha (prénom masculin), Ella, Erica, Erika, Erza, Escada, Esméralda, Eva, Évita, Ezra (prénom hébreu), Fabiana, Fadela, Fadwa, Faiza, Falballa, Farida (prénom arabe, féminin de Farid), Fatima (prénom arabe), Fatma (prénom du Maghreb), Fausta, Faustina, Fedja, Ferdia, Fiona, Flora, Floriana, Francesca, Frida, Gaila, Gala, Galina, Georgia, Gerda (prénom féminin allemand), Ghela, Gia, Gina, Ginetta (Italie), Giora (prénom masculin israélien), Gloria, Graciela, Griselda, Hadda (arabe), Hafida, Haina (ton cou en polynésien), Hana, Hanifa, Hasna, Hassiba, Helga, Héléna, Henda (prénom féminin arabe), Héra, Hilla, Ida (prénom apporté par les Normands en Angleterre), Idella, Ilana (prénom féminin hébreu),Iliza, Indiana, Indila, Indira, Ira, Irina, Isabella, Isadora (Duncan, danseuse), Ivana (féminisation du prénom russe masculin Ivan), Ivanka (une des filles de Donald Trump), Jamala, Jamila, Jana, Jasmina, Jemima, Jerryka (USA), Jessica, Joanna, Johanna, Jordana, Josepha, Joséphina, Joshua (prénom masculin), Juanita, Julia (J. Roberts, actrice, et un personnage de la série "Les enquêtes de Murdoch"), Juliana, Jumana, Kala, Kalinda (US), Karima (prénom arabe, féminin de Karim), Karina, Karissa, Karra, Kassandra, Katarina, Katia, Katrina, Keala, Keesha, Kerma, Kheira, Kiya, Konza, Kira, Krista, Lætitia, Lakeisha, Laouka, Lara, Larissa (martyre chrétienne morte en Crimée en 375), Latifa (prénom arabe féminin), Laura, Léa, Leila, Léna, Lénora (probablement une forme abrégée de Léonora), Leona, Leonarda, Leonora, Lia, Lilia, Lilja, Lilya, Linda, Linea, Liora, Linda, Lisa, Livia, Liza, Llana, Loanna, Loena (L. Hendrickx, championne belge de patinage), Lola, Lolita, Lola, Lora, Loudia, Louisa, Louna, Lucia, Luciana, Lucilla, Lucinda, Lucita, Lucrecia, Ludovica (ancienne forme latine de Louise), Luna, Lydia, Lylia, Mabrouka (féminin de Mabrouk), Macarena, Macha, Magda, Magdalena (variante du prénom hébreu Magdalene, présente dans les langues allemande, suédoise, roumaine, espagnole, italienne, etc.), Magnolia, Malaïka, Malika, Manuela, Manuella (féminins de Manuel), Marcia, Margarita, Maria, Marichka, Marija, Marina (Carrère d'Encausse), Marinella, Marissa, Marta, Martha, Marylita, Mathilda, Mauricia, Maya, Mazouza, Mélina, Mélissa, Messaouda (prénom arabe, féminin de Messaoud), Mia, Micha (prénom masculin russe), Michaela, Mikaela, Mikhaela, Mila, Mimona, Mina, Miranda, Misha, Moïra, Mona (comme la Joconde), Monana, Monica, Monika, Monna, Morcilla, Morgana, Morna, Morticia, Mouna, Mounia, Mounira (prénom arabe, féminin de Mounir), Moussa (prénom masculin venu du Maghreb, de l'Algérie), Moustapha (idem), Mustapha, Myrna, Nabila, Nacera, Nadejda, Nadia, Nagma (Inde), Nahéma, Naïma, Najma (arabe), Natacha (prénom russe), Nathalia, Nausicaa, Nedjma et Nejma (arabes), Nemanja (prénom masculin), Nerida, Nicola (sans "s" final, prénom italien), Nika, Nina, Noa, Noelia, Noella, Nora, Norma, Nuella, Ola, Olena (Russie), Olfa (arabe), Olga, Olivia, Olympéa, Ondria, Ophélia, Orna, Ornella (comme l'actrice italienne Ornella Muti, née Francesca Romana Rivelli), Paloma, Pandora, Patricia, Paula, Pepa, Perla, Pernilla, Petra, Philippa, Pipa, Portia, Pressiana, Priscilla, Rachida (prénom arabe, féminin de Rachid), Rafaa, Raja, Rana, Rathna (Ceylan), Raya, Raymonda, Rebecca, Régina, Relida, Rhonda (USA), Riana, Ridha, Rihanna (nom d'une chanteuse), Rina, Rindra (prénom masculin de Madagascar), Rita, Roma, Romina, Romualda, Rosa (prénom féminin italien), Rossella prénom féminin italien), Roxana, Ruslana (féminin du prénom russe Rouslan), Rutanya, Sabrina, Sacha (utilisé comme prénom masculin en Russie, diminutif affectueux et familier d'Alexandre, et, à tort, comme prénom féminin en France), Safia, Saïda (prénom arabe), Samia, Samantha, Samara (à ne pas confondre avec les villes du même nom en Russie et en Ukraine, et avec Samarra, avec deux "r", ville d'Irak), Samia, Samira (prénom arabe, féminin de Samir), Sandra, Saouda (prénom arabe, féminin de Saoud), Sara, Selena, Selma, Serena, Severin, Shahana, Shakira, Shalita, Shama (Inde), Shauna, Sheena (USA), Sheila, Sherifa (prénm arabe), Shira (prénom hébreu), Shona (US), Sia, Silvana, Silvia, Sofia, Sonia (prénom russe), Sonja, Sophia, Soraya, Soriana, Sotha, Souria, Stella, Stina (prénom scandinave), Sunita, Suzanna, Svetlana (prénom slave), Suzanna, Sveva, Tabatha, Tabita (Norvège), Tabitha, Taja, Talia, Talita, Tamala, Tamara, Tamélia, Tamra, Tania, Tanya, Tapa, Tara, Térésa, Tessa, Tetsuya, Théa, Thecla, Thelma, Théodora, Thérésa, Thia (rencontré en France), Thyviya (rare), Tiana, Ticia, Tila, Tina, Tiziana (prénom féminin italien), Tricia (aphérèse de Patricia), Uhura, Ulla, Vala (prénom scandinave) Valeria, Vanessa, Vanina, Véga, Véna, Verena, Veronica, Victoria, Vida (prénom iranien), Vina, Violetta, Virginia, Viviana, Vlasta (US), Wajda, Wanda, Weronik, Willa (USA), Wilma, Winona, Yaara, Yalla, Yasmina, Yolanda, Yrta, Yusra, Zandara, Zelda, Zetna (US), Zira, Zita, Ziva (femme israélienne dans la série TV américaine "NCIS"), Zuleika, etc.

N.B. : Il existe aussi des prénoms avec une finale phonétique en "a" mais s'écrivant avec un consonne finale "h" comme Déborah, Farah (comme Farah Diba, seconde épouse du dernier shah d'Iran après la répudiation de Soraya), Djeneh, Hannah (palindrome), Isaiah, Leah (USA), Micah, Mocah, Noah, Norah, Razgallah, Sarah, Sayah (prénom masculin), Susannah, Uriah, etc., la plupart de ces noms étant tirés de la Bible ou du Coran. Ou "s" comme Lucas, Nicolas. ET même certains Thomas qui ne souhaitent pas qu'on prononce le "s" final de leur prénom.

Il n'est pas exclu qu'une mode prochaine opte pour des prénoms commençant par "a" : Aaron (déjà couramment porté), Abigael (idem), Amir, Anaïs (idem), Andy, Anubis, Agamemnon, Aménophis, Amiral, Amilcar, Anastasie, Aristophane, Asdrubal (alias Hasdrubal), Assurbanipal, Astarté (du nom d'une déesse), Astyanax ("qui règne sur la ville" en grec), Armageddon (puisque les noms de fêtes sont admis), Arnolphe ou Alceste pour aider nos chers bambins à se rappeler les grands personnages de Molière (de "L’École des Femmes" au Misanthrope" et remettre à la mode des prénoms bien franco-français même s'ils sont maintenant passés de mode), etc. Encore bien des distractions en vue et bien des moqueries dans les écoles de nos descendants qui, heureusement, devront courber l'échine sous les diktats du "politiquement correct" !
Cette mode des prénoms à finale "a" ne semble pas destinée à s'éteindre si l'on en juge par ceux que choisissent les scénaristes de films futuristes. C'est ainsi que dans la série "3%", on rencontre les prénoms suivants : Agata, Agatha, Bruna, Cassia, Daina, Hannah, Isabela, Joana, Jotaga, Julia, Vineza, etc.
Juillet-Novembre 2016 ©




[ Listing des Ouvrages | Retour | Listing des Personnages ]
atout-informatique25.fr