Index des noms de famille dans les ouvrages de Jean-Marie Thiebaud

Il y a eu 5547823 visiteurs et 6176100 pages vues depuis le 7/12/2005.




Articles: Ascendance agnatique d’Alexandre Ioan CUZA, de Roumanie


        Option avancées ...

 Titre: Ascendance agnatique d’Alexandre Ioan CUZA, de Roumanie
 Ecrit par: Jean-Marie Thiébaud

  Ascendance agnatique d'Alexandre Ioan CUZA, dominator de Roumanie

1. Alexandre Ioan CUZA, colonel, né à Galati (Roumanie) le 20 mars 1820, décédé en exil à Heidelberg (Bade-Wurtemberg, Allemagne) le 15 mai 1873, élu prince de Moldavie le 17 janvier 1859 et prince de Valachie le 5 février 1862. Les deux provinces furent réunies sous le nom de Roumanie le 5 février 1862 avec l'approbation des puissances européennes (notamment de Napoléon III) et malgré l'opposition de l'empire austro-hongrois. Parfait francophile et francophone qui avait étudié à Paris, ce « dominator » fut destitué le 22 mai 1866 et remplacé par Charles 1er (ou Carol 1er), né à Sigmaringen en 1839, + à Sinaia en 1914, prince (1866-1881), puis roi (1881-1914) de Roumanie (issu des Hohenzollern-Sigmaringen).
x 2 mai 1844 Elena ROSETTI-SOLESCU (alias ROSETTI-SOLESTI), née à Solesti (comté de Vaslui) le 17 juin 1825, + le 2 avril 1909, fille de Iordache ROSETTI-SOLESTI, postelnic (maréchal de la cour, chambellan), boyard moldave, et de Catinca STURDZA. Elle adopta les orphelins d'Elena Maria Catargini-Obrenovic, la maîtresse de son mari : Alexandru Ion Cuza (né entre 1862 et 1864, + en 1889) et Dimitrie Cuza (1864-1888), suicidé. Elena Maria Catargini-Obrenovic avait d'abord épousé Milosh Obrenovic (18 mars 1780-26 septembre 1860), prince déposé de Serbie, fils de Theodor Mokhailovitch Obrenovic, simple paysan,et de Visnja Gojkovic. Puis elle devint la maîtresse d'Alexandre Ioan Cuza qui n'avait pas eu d'enfants de son union avec Elena ROSETTI-SOLESCU.

2. Ioan CUZA, † 1848, postelnic (maréchal de la cour, chambellan), propriétaire d'un domaine à Barbaosi
x
3. Soltana COZADINI, o v. 1785, † 28 mai 1865, issue d'une famille gênoise installée à Constantinople (ce qui a fait parfois dire aux historiens qu'elle était Grecque).

4. Neculai CUZA, † 1805, caminar
x
5. Nastasia ADAM

8. Ioan CUZA (1721-1778), spatar (chef des armées)
x
9 Tudosiica RASCANU

16. Miron CUZA
x
17 Llinca COSTIN

32. Dumitrascu CUZA, † 1717, mare spatar (colonel)
x
33 Safta JORA


Les fonctions et les titres ont été traduits en français d'après Sextil Puscariu, "Etymologisches Wörterbuch der Rumänischen Sprache", 1905.

N.B. : Alexandre Ioan CUZA a donné son nom à l'université de IASI.




[ Listing des Ouvrages | Retour | Listing des Personnages ]
atout-informatique25.fr