Index des noms de famille dans les ouvrages de Jean-Marie Thiebaud

Il y a eu 5690013 visiteurs et 6338706 pages vues depuis le 7/12/2005.




Articles: Généalogie de la famille JOBIN, de Santoche et de Clerval


        Option avancées ...

 Titre: Généalogie de la famille JOBIN, de Santoche et de Clerval
 Ecrit par: Jean-Marie Thiébaud

  Généalogie de la famille Jobin, de Damprichard, Santoche et Clerval (Doubs) XVIIe-XIXe siècles

Les Jobin arrivèrent du Noirmont (Jura, Suisse) en Franche-Comté au 17e siècle, après la guerre de Dix Ans.
Pierre François Jobin, de Damprichard (Doubs), demeurant à Montby (Doubs) puis à Santoche (Doubs), né vers 1690, décédé à Pompierre-sur-le-Doubs (Doubs) le 15 septembre 1775, fils de Jean Baptiste Jobin et de Blaise Péquignot, épousa, par contrat passé devant le notaire Blondeau à Clerval (Doubs), le 31 décembre 1721, Jeanne Servoise (dite Servoise) Bonfils (fille de Benoît Bonfils et de Marguerite Moine) qui lui donna cinq enfants (Joseph, Roch, Jean François, Alexis et Catherine). L'aîné, Joseph Jobin, né vers 1725, épousa à Clerval, le 20 mai 1758, Anne Françoise Billoutet, fille de Joseph Billoutet, de Clerval, et de Claude Françoise (dite Claude) Briot, fille de Marc Briot et de Claude Françoise Mouchet (N.B. : ce couple eut aussi un fils, Nicolas Briot, notaire royal, qui épousa à Clerval, le 3 juin 1722, Anne Françoise Poirel, fille de François Poirel et de Claudine Petitot, qui lui donna un fils, François-Michel Briot, également notaire royal, procureur fiscal de la seigneurie de Clerval jusqu'en 1789). De cette union est issu :

Joseph (II) Jobin, vigneron puis tailleur de pierre, né à Clerval le 28 février 1760, décédé audit lieu le 24 juillet 1813, épousa à Clerval, le 18 février 1783, Françoise Michotey, née à Chazot (Doubs) qui lui donna au moins sept fils :
- Joseph Isidore Jobin, né à Clerval le 6 janvier 1784, décédé audit lieu le 9 mai 1784.
- Jean François Jobin, né à Clerval le 7 juin 1787, décédé audit lieu le 22 mars 1791 (parrain : Jean Claude Guilloz)
- Louis Gabriel Jobin, né à Clerval le 21 mars 1789
- Pierre François Jobin, vigneron puis journalier, né à Clerval le 20 janvier 1791, décédé audit lieu le 8 avril 1859. Il épousa à Clerval, le 12 juin 1824, Barbe Xavière Peron (alias Perron), née à Clerval le 7 août 1797, décédée audit lieu le 20 novembre 1854, fille d'Antoine Peron et de Jeanne Doutey. De cette union sont issus quatre enfants : 1) Louise Jobin, née à Clerval le 24 août 1824 ; 2) Claude François Jobin, journalier puis marinier, né à Clerval le 29 juillet 1825, qui épousa a) à Clerval le 20 novembre 1850, Marie Généreuse Arvier, née à Clerval le 5 mars 1827, fille de François Adrien Arvier, journalier, né à Clerval le 4 février 1798 (fils de Claude Arvier et de Claude Françoise Martelot), et de Marguerite Boiteux, née à Villars-sous-Écot (Doubs) le 20 mars 1790, décédée à Clerval le 4 juillet 1843 (fille de Jean Claude Boiteux, cultivateur à Blussans (Doubs), mariés à Clerval le 29 septembre 1825 ; b) à Clerval le 5 novembre 1873, Françoise Gabrielle Mange, né à Anteuil (Doubs) le 9 mai 1831 (veuve de Georges Caillier), fille de François Mange et de Jeanne Antoine Colin ; 3) André Jobin, né à Clerval le 6 novembre 1827 ; 4) Pierre Louis Jobin, né à Clerval le 4 août 1830.
- Claude Jobin, né à Clerval le 27 février 1795.
- Jean Claude Jobin, né à Clerval le 23 septembre 1797, décédé de fièvre à l'hôpital à Paris le 12 juillet 1829 (après être entré à l'hôpital le 6 avril 1829), ancien vigneron à Clerval, fusilier au 5e régiment d'infanterie de ligne, 4e compagnie du 22e bataillon. Il épousa à Clerval, le 30 mars 1825, Adèle-Benoîte Guilloz, née le 9 fructidor an 12, fille de Claude Antoine (dit Antoine) Guilloz (1768-1825) et de Benoîte Jeannot. De cette union naquirent des jumeaux : Jeanne et Jean Claude Jobin, nés le 12 juillet 1827. Veuve, Adèle-Benoîte Guilloz épousera en secondes noces, à Clerval le 28 avril 1831, Jean Claude Auguste Besson, fils de Jean Alexandre Besson et d'Anne Tirole N.B. : Auguste Guilloz fut témoin des deux mariages d'Adèle-Benoîte Guilloz.
- Claude Baptiste Jobin, tailleur de pierre, né à Clerval le 13 mars 1804, décédé audit lieu le 18 octobre 1854. Il épousa Jeanne Françoise Billon, née à Clerval le 3 octobre 1810, fille de Pierre Billon, pêcheur, né vers 1768, décédé à Clerval le 26 mai 1814, et de Marie Boyer ( ?). De cette union naissent trois fils :
- Pierre Jobin, tailleur de pierre, né à Clerval le 26 janvier 1831. Il épouse à Clerval, le 17 décembre 1863, Charlotte Judith Barret, née à Clerval le 25 février 1835, fille de Claude Etienne Barret, décédé à Pont-de-Roide (Doubs) le 20 décembre 1853, et de Françoise Alexandrine Picard, décédée à Clerval le 22 novembre 1863.
- Antoine Jobin, tailleur de pierre, né à Clerval le 29 mai 1835. Il épouse à Clerval, le 23 mai 1872, Adèle Coindet, née à Clerval le 15 janvier 1851, fille de Joseph Coindet, décédé à Clerval le 18 mars 1860, et de Josèphe Isabey. Le père reconnut alors sa fille Jeanne Augusta Jobin, née à Clerval le 16 février 1872.
- Auguste Joseph Jobin, tailleur de pierre, né à Clerval le 6 janvier 1843, décédé audit lieu le 22 janvier 1903. Le 1er février 1865, il épousa à Clerval Françoise Isabey, née à Chaux-les-Clerval le 5 juin 1845, fille de Joséphine Isabey, revendeuse à Clerval (et mariée ensuite avec Joseph Coindet). Le couple eut deux fils : 1) Antoine Emile Jobin, né à Clerval le 15 juillet 1865, qui épousa à Clerval, le 27 décembre 1890, Augustine Anastasie Paillot, née à Soye (Doubs) le 6 avril 1871, fille de Blaise Paillot, décédé à Clerval le 23 septembre 1887, et de Jeanne Justine Pittey ; 2) Jules François Jobin, tailleur de pierre, né vers 1875, qui épousa Lucine Vieille (1883-1969), « la mère Jobin », sage-femme). De ce couple naquit Louise Jobin (1903-novembre 1990), sage-femme, épouse de Maurice Curty.




[ Listing des Ouvrages | Retour | Listing des Personnages ]
atout-informatique25.fr