Index des noms de famille dans les ouvrages de Jean-Marie Thiebaud

Il y a eu 5635772 visiteurs et 6279841 pages vues depuis le 7/12/2005.




Articles: Les léopards anglo-normands en héraldique


        Option avancées ...

 Titre: Les léopards anglo-normands en héraldique
 Ecrit par: Jean-Marie Thiébaud

  Les léopards anglo-normands

Dans l'univers des armoiries, ce ne sont pas les léopards normands qui sont allés en Angleterre mais les léopards anglais qui sont venus en Normandie et ces mêmes léopards ne sont jamais passés de deux à trois mais, au contraire, de trois à deux.
Lors de la conquête de l'Angleterre en 1066 par Guillaume de Normandie, celui-ci ne possédait pas d'armoiries et pour cause : l'héraldique n'avait pas encore fait son apparition.
Richard, Cur de Lion, portait « de gueules à deux lions rampants affrontés d'or ». À son retour de captivité en 1195, il transforma ces deux lions rampants en trois léopards passants, l'un sur l'autre, que conservèrent ses successeurs, de son frère Jean sans Terre à Édouard III, de 1198 à 1340.
La Normandie fut un duché indépendant du royaume de France de 911 à 1204. Lorsque Philippe Auguste confisqua les biens de Jean sans Terre en vertu du droit de retrait féodal en 1204, les Anglais conservèrent les îles anglo-normandes et, en 1279, Édouard 1er accorda au bailliage de ces îles un sceau avec les trois léopards qu'on retrouve encore de nos jours sur le drapeau de l'île de Jersey.
La Normandie continentale a donc été annexée au royaume de France. En septembre 1465, Louis XI nomma son frère Charles duc de Normandie et celui-ci, au lieu d'ajouter une brisure aux armes de France (les fleurs de lis), préféra reprendre les léopards des Plantagenets mais en réduisant leur nombre de trois à deux.
Précisons enfin que le terme « léopard » n'existe pas dans l'héraldique anglaise. Les animaux que les Français qualifient de léopards en héraldique sont dits « lions passants gardants (regardants) » dans le vocabulaire anglais du blason ce qui est plus logique puisque les léopards ne sont pas ceux de la faune mais des lions dont la tête n'est plus vue de profil, mais de face, les yeux de l'animal regardant le lecteur de l'écu.
Docteur Jean-Marie Thiébaud
Fondateur du Conseil Français d'Héraldique

25 mars 2008




[ Listing des Ouvrages | Retour | Listing des Personnages ]
atout-informatique25.fr