Index des noms de famille dans les ouvrages de Jean-Marie Thiebaud

Il y a eu 5380871 visiteurs et 5949975 pages vues depuis le 7/12/2005.




Articles: L'Ordre du Soleil levant (Japon)


        Option avancées ...

 Titre: L'Ordre du Soleil levant (Japon)
 Ecrit par: Jean-Marie Thiébaud

  L'Ordre du Soleil levant (Japon)
Titulaires français et étrangers

L'Ordre du Soleil levant a été créé par l'empereur Meiji le 10 avril 1875 pour récompenser des mérites exceptionnels civils ou militaires. Il comporte huit classes.

Kojiro Akagi, né à Okayama-shi en 1934, arrivé en France en 1963, artiste peintre, décoré de l'Ordre du Soleil levant, Rayons d'or avec rosette.
Georges Appert (1850-1934), diplômé de la faculté de droit de Paris, professeur pendant dix années (1880-1889) à l'École de droit fondée au Japon par Georges Bousquet pour le ministère de la Justice (Shihôshô-hôgakkô). Il a été décoré du petit cordon de la 4e classe dans l'Ordre du Soleil levant. Sa statue est conservée au ministère de la Justice à Tôkyô. V. du même auteur « La Présence française au Japon ».
Jean-Louis Barrault, né au Vésinet (Yvelines) le 08.09.1910, † à Paris le 22.01.1994, acteur, metteur en scène et directeur de théâtre. Organisateur en 1977 d'une tournée de représentations de la compagnie Madeleine Renaud-Jean-Louis Barrault dans tout l'archipel, il a été reçu à l'Institut franco-japonais de Tôkyô. S. E. Atsuhiko Yatabe, ambassadeur du Japon en France, lui a remis le 14.06.1993 l'Ordre du Soleil levant, Rayons d'or en sautoir. V. du même auteur « La Présence française au Japon ».
Nicolas Bataille, Français qui s'efforce de faire connaître la culture japonaise. Il a été décoré de l'Ordre du Soleil levant.
Maurice Béjart (de son vrai nom Maurice-Jean Berger), né à Marseille (Bouches-du-Rhône) le 01.01.1927, † à l'hôpital universitaire de Lausanne (Suisse) le 22.11.2007, fils du philosophe Gaston Berger. Ce chorégraphe de renommée internationale a effectué une tournée au Japon (avec le danseur étoile Patrick Dupond) et s'est vu décerné le Praemium Imperiale, grand prix artistique du Japon, en 1993, et le prix de Kyôto en 1999. L'empereur Hirohito l'avait déjà décoré de l'Ordre du Soleil levant en 1986. V. du même auteur « La Présence française au Japon ».
Normand Bernier, premier délégué du Québec à Tôkyô de septembre 1973 à août 1979, décoré de l'Ordre du Soleil levant.
Gustave Boissonade de Fontarabie, né à Vincennes (Val-de-Marne) le 07.06.1825, † à Antibes (Alpes-Maritimes) le 27.06.1910, chargé en 1873 par le recteur de l'Académie de Paris d'enseigner le droit constitutionnel et criminel à des résidents japonais à Paris, embarqué pour le Japon en novembre de la même année, ministre du Japon en France de 1873 à 1895, engagé par contrat signé à Paris en juin 1873 pour « aider à la confection des lois et autres travaux réglementaires et consultatifs, comme légiste au service du gouvernement japonais », rédacteur du Code pénal et du Code de procédure criminelle du Japon de 1875 à 1880 puis, de 1881 à 1888, du premier Code civil japonais conçu en respectant la consigne de l'empereur (« Wakon Yôsai », « esprit du Japon, technique de l'Occident »), président honoraire de la société franco-japonaise fondée à Paris le 16 septembre 1900. Il a été décoré de Ordre du Soleil levant de 2e classe en 1876 puis de 1re classe avant son départ du Japon (premier étranger à recevoir cette éminente distinction). Pour une notice biographie plus détaillée, voir du même auteur « La Présence française au Japon ».
Pierre Bourque, maire de Montréal (Canada), signataire d'un accord de jumelage entre Montréal et Hiroshima, directeur de 1980 à 1994 du jardin botanique où il fit créer un jardin et un pavillon japonais. Il a été décoré de l'Ordre du Soleil levant le 19 novembre 2007.
Dominique Bussereau, né à Tours (Indre-et-Loire) le 13.07.1952, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche et des Affaires rurales de juin 2005 à mai 2007, secrétaire d'État chargé des Transports. Il reçut de l'empereur Akihito dans son palais de Tôkyô, le 06.01.2007, le grand cordon de l'Ordre du Soleil levant pour avoir, dans les négociations de l'OMC relatives à l'agriculture, fait cause commune avec son homologue japonais. V. du même auteur « La Présence française au Japon ».
Alan Farnsworth Campsay, Canadien, décoré de l'Ordre du Soleil levant, rayons d'or avec rosette en 1997.
Michel Carpentier, né le 23.10.1930, diplômé de H.E.C. et de l'É des études politiques de Paris, membre du Comité économique et social de 1995 à 1997, membre du conseil d'administration de l'IDATE (Institut de l'Audiovisuel et des Télécommunications en Europe), décoré de l'Ordre du Soleil levant, Rayons d'or en Sautoir.
Charles Chanoine, né à Dijon (Côte d'Or) le 18.12.1835, † à Baudement (Marne) le 09.01.1915, commandant de la mission militaire française arrivée à Yokohama le 13 janvier 1867. Troisième classe de l'Ordre du Soleil levant (1878). Il sera ministre de la Guerre en 1898. Pour une notice biographie plus détaillée, voir du même auteur « La Présence française au Japon ».
H. Chevalier, ingénieur civil, décoré de l'Ordre du Soleil levant en 1889.
Léon Delacroix, né à Saint-Josse-ten-Noode (Belgique) le 27.12.1867, † à Baden-Baden (Allemagne) le 15.10.1929, avocat à la Cour de Cassation en 1909, premier Premier ministre de Belgique, grand cordon de l'Ordre du Soleil levant.
Lamine Diack, footballeur sénégalais, président de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (Aifa) depuis 1999 (réélu à Ôsaka le 18 décembre 2007), grand cordon de l'Ordre du Soleil levant le 5 novembre 2007.
Mahdi Elmandjra, né à Rabat (Maroc) en 1933, universitaire qui a occupé de hautes responsabilités au sein des Nations Unies. Il a été décoré de l'Ordre du Soleil levant en 1986.
Félix Évrard, né à La Maxe (Moselle) le 25.02.1844, † le 05.04.1919 après une chute de rickshaw, missionnaire. Le ministre de la République française lui demanda de servir de secrétaire et d'interprète à la légation ce qui lui valut d'être décoré en 1882 de l'Ordre du Soleil levant. Pour une notice biographie plus détaillée, voir du même auteur « La Présence française au Japon ».
François Fillon, né au Mans (Sarthe) le 04.03.1954, ancien Prmier Ministre, grand cordon le 09.05.2013
Joseph Flaujac, né à Rodez (Aveyron) le 31.03.1886, † au Japon le 12.12.1959, missionnaire, fondateur des établissements de l'œuvre de Béthanie, en japonais « Jiseikai », répartis en quatre centres. Il a été décoré de l'Ordre du Soleil levant. Pour une notice biographie plus détaillée, voir du même auteur « La Présence française au Japon ».
Docteur Roderick D. Fraser, Canadien, décoré de l'Ordre du Soleil levant, Rayons d'or (avec ruban sautoir) en 2006.
François Gros, né le 24.04.1925, membre de l'Académie des Technologies, commandeur de l'Ordre du Soleil levant.
Robert Guillain, né le 04.09.1908, † en 1998, journaliste, entré à l'agence Havas en 1934, envoyé en Chine en 1937 pour couvrir la guerre sino-japonaise, correspondant du journal Le Monde à Tôkyô avant-guerre, auteur de Aventure Japon et de Geishas ou le monde des fleurs et des saules (1997), président d'honneur et fondateur de l'Association de presse France-Japon. Il a été reçu à l'Institut franco-japonais de Tôkyô. Robert Guillain a été décoré en 1994, de l'Ordre du Soleil levant, Rayons d'or en sautoir. V. du même auteur « La Présence française au Japon ».
Ángel Gurría, né à Tampico (Mexique) le 08.05.1950, ministre des Finances et du Budget de janvier 1998 à décembre 2000, décoré de l'Ordre du Soleil levant.
Kintaro Hayakawa : v. Hayakawa Sessue.
John F. Howes, Canadien de Vancouver, auteur de la biographie de langue anglaise Japan's modern prophet: Uchimura Kanzô, 1861-1930, décoré de l'Ordre du Soleil levant en 2003.
Sid Kiyoshi Ikeda, Canadien d'origine japonaise, décoré de l'Ordre du Soleil levant en 2007.
Daniel Janssen, baron belge, né le 15.04.1936, ingénieur et scientifique. Il vint pour la première fois au Japon lors de l'exposition universelle d'Ôsaka et y donna une conférence sur « L'innovation technologique en Belgique et en Europe ». Depuis cette époque, il multiplia les voyages dans ce pays et reçut, le 20.06.2006, des mains de l'ambassadeur du japon à Bruxelles, le grand cordon de l'Ordre du Soleil levant. V. du même auteur « La Présence française au Japon ».
Jean-François Jarrige, membre de l'Académie et directeur du musée Guimet. Il a été décoré de l'Ordre du Soleil levant, Rayons d'or en sautoir le 17.05.2006.
M° Donald J. Johnston, juriste canadien, président du Parti libéral du Canada, élu en 1994 secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à Paris, grand cordon de l'Ordre du Soleil levant en 2006.
Paul Gilbert Jean Ghislain Lacombe, né à Lille (Nord) le 09.07.1911, † le 18.12.1997, ingénieur et chercheur, professeur de métallurgie à l'École des Mines, commandeur de l'Ordre du Soleil levant.
Gilbert Lancry, docteur en médecine, président de l'AMEXHA (Association des médecins en exercice à l'Hôpital américain). Il a effectué une quinzaine de séjours au Japon et lorsque des membres de la famille impériale japonaise ou de hautes personnalités du gouvernement séjournent en France, c'est à lui qu'on demande d'assumer la responsabilité de la permanence médicale. S. E. Atsuhiko Yatabe, ambassadeur du Japon en France, l'a décoré le 10.06.1993 de l'Ordre du Soleil levant, Rayons d'or avec rosette. V. du même auteur « La Présence française au Japon ».
Charles William Legendre, né à Oullins (Rhône) le 26.08.1830, † à Séoul (Corée) le 01.09.1899, brigadier general de l'US Army, décoré de l'Ordre du Soleil levant de 2e classe en juillet 1874. V. du même auteur « La Présence française en Corée », p. 199).
Claude Lévi-Strauss, né à Bruxelles (Belgique) le 28.11.1908 de parents français, agrégé de philosophie, docteur ès lettres, professeur au Collège de France, ethnologue auteur de Tristes Tropiques (1955), élu membre de l'Académie française le 24.05.1973, grand-croix de la Légion d'Honneur, reçu à l'Institut franco-japonais de Tôkyô. La plupart des ses œuvres ont été traduites en japonais. Lors d'une conférence donnée à Tôkyô en 1986, il a affirmé que la plus haute ambition de l'anthropologie est d'inspirer aux individus et aux gouvernants une certaine sagesse. Le 26.05.1993, S. E. Atsuhiko Yatabe, ambassadeur du Japon en France, l'a décoré de l'Ordre du Soleil levant, étoile d'or et d'argent. V. du même auteur « La Présence française au Japon ».
Jacques-Louis Lions (1928-2001), titulaire de la chaire d'analyse mathématique des systèmes et de leur contrôle au Collège de France, professeur à l'École Polytechnique, président de l'Académie des Sciences de 1996 à 1998, membre du Forum de dialogue franco-japonais en 1996, décoré de l'Ordre du Soleil levant, Rayons d'or et d'argent.
Dr Henry A. McKinnell, Canadien, grand cordon de l'Ordre du Soleil levant en 2007.
Raymond Moriyama, né à Vancouver (Canada), architecte établi à Toronto, élu président de la Brock University en 2001, décoré de l'Ordre du Soleil levant, Rayons d'or avec rosette en 2004.
Dr Ed. S. Morse (1838-1935), grand voyageur, professeur de zoologie à l'Université impériale de Tôkyô, premier Américain décoré de l'Ordre du Soleil levant.
Gustave Moynier, né à Genève (Suisse) le 21.09.1826, † dans sa villa de Sécheron le 21.08.1910, président du Comité international de la Croix-Rouge en 1863, l'un des initiateurs de la Convention de Genève, grand officier de l'Ordre du Soleil levant le 01.04.1887.
Shun-ichiro Okano, né à Tôkyô le 28.08.1931, médaille de bronze de football aux J.P. de 1968, membre du Comité International Olympique depuis 1998, décoré de l'Ordre du Soleil levant (ruban avec raies d'or).
Hironori Otsuka, né le 01.06.1892, † le 29.01.1982, professeur de karaté-do, décoré de l'Ordre du Soleil levant.
Philippe Pinchemel, né le 10.06.1923, géographe, président de la Société franco-japonaise de géographie, professeur émérite de l'Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne. Il a été décoré de l'Ordre du Soleil levant, Rayons d'or en sautoir en 1994. V. du même auteur « La Présence française au Japon ».
Antonin Raymond (1890-1976), architecte américain d'origine tchèque, ancien étudiant à l'École polytechnique de Prague. Après avoir participé avec Frank Llyod Wright en 1919 au projet du nouvel Hotel Imperial de Tôkyô, il reconstruisit l'ambassade de France après le tremblement de terre du Kantô qui ravagea Tôkyô et Yokohama en 1923. En 1926, Antonin Raymond fut nommé consul honoraire de la République tchécoslovaque à Tôkyô. Cet architecte devint ami de Paul Claudel298. Le 21.04.1964, Antonin Raymond a reçu l'Ordre du Soleil levant des mains du vice-ministre des Affaires étrangères du Japon. V. du même auteur « La Présence française au Japon ».
Marie Joseph Guy Henri de Riquet, prince de Chimay, prince de Caraman, ministre des Affaires étrangères de Belgique, grand cordon de l'Ordre du Soleil levant.
Hayakawa Sessue (de son vrai nom Kintaro Hayakawa), né à Nanaura (Japon) le 10.06.1889, † à Tôkyô le 23.11.1973, acteur de cinéma et de théâtre, producteur, décoré de l'Ordre du Soleil levant en 1966.
Isaac Stern, né à Kremenets, région de Ternopil (Ukraine) en 1920, † à New York en 2001, violoniste américain, décoré de l'Ordre du Soleil levant en 1997.
Docteur Hideo Tanaka, expert en matière d'élevage intensif de puces, directeur de la faculté de médecine d'Osaka. Il a été décoré de l'Ordre du Soleil Levant en mars 1979.
Ernest Vieillard, né à Paris le 27.12.1844, † le 08.12.1915, diplômé de l'École polytechnique en 1864 puis de l'école de l'application d'artillerie et du génie en 1866, capitaine d'artillerie. Il rejoignit en juin 1873 la seconde mission militaire française envoyée au Japon. Il y demeura jusqu'en 1876 et y dirigea l'instruction du corps du génie et l'école régimentaire. Officier de l'Ordre du Soleil levant. Il finira sa carrière militaire comme général de division, membre du comité consultatif d'état-major de février 1908 à décembre 1909. V. du même auteur « La Présence française au Japon ».
Étienne de Villaret, né au château de Floyras à Saint-Laurent Lolmie (Lot) le 17.02.1854, † à Angers (Maine-et-Loire) le 18.01.1931, embarqué à San Francisco pour Yokohama en 1884. Arrivé au Japon en octobre 1884, il y demeura jusqu'en 1887 en qualité d'enseignant à l'Académie militaire (dès septembre 1885). À son retour en France, il publia Dai Nippon (Le Japon), étude historique et politique sur le Japon des origines à l'ère Meiji (avec la géographie et l'histoire du pays, l'écriture, les règles japonaises de conjugaison, les monnaies, la météorologie, la liste des mikados et des shoguns depuis 660 avant J.-C., les noms des gouverneurs par canton, l'armée, les garnisons, le nombre d'étrangers par nationalité et par sexe, les castes, l'évolution des mariages et des divorces, la pyramide des âges, les salaires, les productions, les temples et les prêtres). En 1892, il fit aussi paraître deux autres ouvrages, sur La Numismatique japonaise et, plus tard, sur les Sabres japonais, décrivant sa propre collection. Son Dictionnaire japonais-français des mots composés, en deux volumes, achevé en 1920, est resté à l'état de manuscrit. Poursuivant sa carrière militaire, il deviendra général de division et sera élevé à la dignité de grand-officier de la Légion d'Honneur. Il reçut aussi l'Ordre du Soleil levant (28.12.1886). V. du même auteur « La Présence française au Japon ».
Andrzej Wajda, né à Suwalki (Pologne) le 06.03.1926, un des plus fameux metteurs en scène de cinéma. Il a été décoré de l'Ordre du Soleil levant en 1995.
Hisato Yoshimura, président de la faculté de médecine de Kyotô, conseiller de l'expédition antarctique Japonaise, et président de la Société météorologique, décoré de l'Ordre du Soleil levant de 3e classe. Puis il sera président de l'université féminine de Kôbe.





[ Listing des Ouvrages | Retour | Listing des Personnages ]
atout-informatique25.fr