Index des noms de famille dans les ouvrages de Jean-Marie Thiebaud

Il y a eu 5461188 visiteurs et 6063404 pages vues depuis le 7/12/2005.




Articles: HENRI BOUCHOT (1849-1906), sa famille et son œuvre


        Option avancées ...

 Titre: HENRI BOUCHOT (1849-1906), sa famille et son œuvre
 Ecrit par: Jean-Marie Thiébaud

  HENRI BOUCHOT (1849-1906), sa famille et son œuvre
Le 4 août 1907 était inaugurée la statue de Henri Bouchot située dans le square Bouchot en haut de la rue Battant. Né à Gouille sur la commune de Beure près de Besançon (Doubs) le 26 septembre 1849, François Xavier Marie Henri Bouchot, conservateur du cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale à Paris, élu membre associé correspondant de l'Académie des Sciences, Belles-lettres et arts de Besançon le 26 janvier 1899, membre de l'Académie des Beaux-Arts en 1904, fut non seulement un spécialiste reconnu de la bibliophilie mais aussi l'auteur de plusieurs ouvrages relatifs à la Franche-Comté. Dès la nouvelle de son décès à Paris le 10 octobre 1906, la ville de Besançon décida d'ériger une statue lui rendant hommage. Pour l'emplacement de celle-ci, on songea à la promenade de l'Helvétie puis finalement à la place de la Porte de Battant qu'il fallut transformer en square. Financé par souscription, le buste est l'œuvre du statuaire montbéliardais Armand Bloch. Le 4 août 1907, reposant sur un haut piédestal orné d'une palme, le buste de bronze représentant Bouchot dans son costume d'académicien, la croix de la Légion d'Honneur accrochée sur la poitrine, fut inauguré en présence d'Aristide Briand (1862-1932), ministre de l'Instruction Publique, venu à Besançon pour le congrès national de la ligue française de l'enseignement.
En 1941, comme presque toutes les statues de bronze de Besançon, le buste de Bouchot a été fondu par les Allemands à des fins militaires. Le moulage, réalisé par la municipalité, permit au sculpteur Saupique, gendre de Bouchot, d'en réaliser une copie en pierre inaugurée après-guerre, le 26 mai 1946. C'est elle qu'on peut voir actuellement au square Bouchot. Sur le piédestal subsistent les points d'attache de la palme arrachée par des inconnus.
Henri d'Orléans, duc d'Aumale (1822-1897), 5e fils du roi Louis-Philippe, grand amateur d'art, avait réuni une impressionnante collection de dessins dont les portraits de Madame de Duras, de Charles de Lorraine, d'Élisabeth d'Espagne (fille de Henri II), de François d'Alençon, du cardinal Philibert de la Bourdaisière, etc. En 1876, il acheta la collection du duc de Sutherland, comprenant 148 dessins. Puis il apprit que George James Howard, 9e comte de Carlisle, était prêt à vendre la collection des comtes Carlisle, conservée au Howard Castle. Pour préparer cette acquisition, le duc d'Aumale vint à plusieurs reprises à la Bibliothèque Nationale en septembre et octobre 1889 afin de consulter Georges Duplessis, conservateur du Cabinet des estampes, et Henri Bouchot, auteur du catalogue de la collection de crayons du Cabinet.
C'est Bouchot qui fut chargé des négociations ; il partit pour l'Angleterre, et fut aussitôt conquis par la beauté des dessins. Son enthousiasme décida le duc d'Aumale à en faire l'acquisition, malgré le prix de 190 000 francs, jugé prohibitif pour l'époque. Finalement, l'acquisition fut effectuée dans la première quinzaine de décembre et Bouchot fut chargé de ramener les dessins de Londres. Le 27 décembre, le duc d'Aumale reçut à Chantilly Léon Bonnat, Henri Bouchot et plusieurs amateurs d'art ; l'enthousiasme était général, et le duc ne cacha pas sa très vive satisfaction.
C'est suite à cette importante acquisition que le musée Condé de Châtillon possède de nos jours la plus importante collection de portraits au crayon du 16e siècle au monde : 366 dessins attribués pour la plupart à Jean Clouet (v. 1485-Paris 1540/1541) et à François Clouet (v. 1510/1515-Paris 1572), son fils. Le duc d'Aumale avait en effet légué sa collection de dessins et toutes ses autres collections à l'Institut de France.

Œuvres de Henri Bouchot :
Armorial général de France – Généralité de Bourgogne, Dijon, Imprimerie Darantière, 1875-1876, 2 vol., in-8, VIII-322 p. et VIII-289 p. (publication de l'Armorial général de Charles d'Hozier).
Armorial général de France - Franche-Comté, Dijon, Imprimerie Darantière, 1875, in-8, VIII-267 p. (publication de l'Armorial général de Charles d'Hozier).
Le Luxe français – L'Empire. Illustration documentaire d'après les originaux de l'époque, Paris, La Librairie illustrée, 1880, grand in-8, III-214 p., 93 gravures in et h.-t.
Les sept discours touchant les dames galantes du sieur de Brantôme publiés sur les manuscrits de la bibliothèque nationale par Henri Bouchot, Paris, éd. Jouaust, Librairie des Bibliophiles, 1882, 3 vol. in-12, XII + 248 p., 263 p., 314 p., réédité Paris, E. Flammarion s.d., (v. 1925), XVI + 408 p + 416 p, avec eaux-fortes (10 dessins d'Ed. de Beaumont gravés par Boilvin et un portrait de Brantôme en frontispice).
Portraits au crayon des 16e et 17e siècles conservés à la Bibliothèque nationale (1525-1646), Paris, 1884.
Le livre, l'illustration, la reliure, étude historique sommaire, Paris, éd. Quantin, collection « Bibliothèque de l'enseignement des Beaux-Arts », 1886, in-8, 320 p., illustr., traduit en anglais sous le titre The book : its printers, illustrators and binders, from Gutenberg to the present time, London, H. Grevel and Co., 1890; réédition Detroit (U.S.A.), Gale Research Company, 1971, XVI-384 p.
Dictionnaire des Marques et Monogrammes des graveurs (écrit avec Georges Duplessis), Paris, 1886-1887, in-12, 3 vol., nombreuses figures.
Mœurs et coutumes de la France, 1887.
Contes franc-comtois, 1887, 378 p., rééd. Lons-le-Saunier, Impr. J. Mayet & Cie, Édition du comité Bouchot, 1907, in-12, illustrations de Coindre, Edelfeldt, Enders, Friant, Mathey-Doret [Ouvrage couronné par l'Académie française]. Réédition aux éditions du Bastion en 2000.
L'œuvre de Gutenberg, Paris, éd. H. Lecene et H. Oudin, 1889, 240 p., nombreuses illustrations.
Les reliures d'art à la Bibliothèque nationale, Paris, éd. Édouard Rouveyre, 1888 [ouvrage dédié à Duplessis, directeur de Henri Bouchot à la B. N.].
La Franche-Comté, Paris, éd. Plon, 1890 (illustrée par Eugène Sadoux). Réédition en 1995 par La Tour Gile.
Inventaire des dessins exécutés par Roger de Gaignières et conservés aux départements des estampes et des manuscrits [de la Bibliothèque Nationale], Paris, 1891 [François-Roger de Gaignières, né à Entrain-sur-Nohain en (Nièvre) le 30 décembre 1642, † à Paris le 27 mars 1715, écuyer du duc de Guise en 1671, gouverneur des château, ville et principauté de Joinville, fils de Aimé de Gaignières, secrétaire puis intendant du duc d'Harcourt, et de Jacqueline de Blanchefort mariés en 1642. Il a amassé une importante collection : des centaines de manuscrits, des milliers d'estampes et de dessins, des tableaux, 3000 livres, des médailles, des jetons, deux globes de Coronelli et des porcelaines. François-Roger de Gaignières donna l'intégralité de sa collection à Louis XIV le 19 février 1711. Le titre choisi par Bouchot pour cet Inventaire semble donc mal choisi : il ne s'agit pas des dessins exécutés par Roger de Gaignières mais des dessins qu'il a collectionnés puis offert à la couronne].
Les Livres à vignettes XVe au XIXe siècle. T. I – Du XVe au XVIIIe siècle ; T. II - Du classique et du romantique, le livre à vignettes sous Louis-Philippe, sous le Second Empire et de 1870 à 1880, Paris, éd. Édouard Rouveyre, 1891, 2 vol., 94 et 102 p.
Des livres modernes qu'il convient d'acquérir – L'art et l'engouement – La bibliophilie contemporaine – Les procédés de décoration, Paris, Paris, éd. Édouard Rouveyre, « Bibliothèque des Connaissances Utiles aux Amis des Livres », 1891.
Les Ex-libris et les Marques de possession du livre, Paris, « Bibliothèque des Connaissances Utiles aux Amis des Livres », 1891.
Histoire anecdotique des métiers avant 1789, Paris-Poitiers, 1892, 192 p., 27 gravures [Métiers de luxe (libraires, ménestrels, orfèvres...) – Métiers de relations (médecins, dentistes, domestiques…) - Métiers d'alimentation (boulangers, poissonniers, fruitiers, cuisiniers...) – Métiers du vêtement (tisserands, cordonniers, gantiers, dentelliers …) - Métiers du fer (armuriers, horlogers, forgerons...) – Métiers du bâtiment ou du meuble (architectes, charpentiers, menuisiers …)]. L'ouvrage a été réédité récemment en 1991 (224 p.) dans la collection « La France pittoresque »).
Les élégances du Second Empire, Paris, La Librairie Illustrée, s.d., in-12, XVII-253 pp., 48 photo. h.-t.
La Lithographie, Paris, éd. Alcide Picard et Kaan, 1895, 296 p.
La Toilette à la cour de Napoléon : chiffons et politique de grandes dames, 1810-1815, Paris, Librairie illustrée, in-8, XII-267 p.
Le cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale. Guide du lecteur et du visiteur, catalogue général et raisonné des collections qui y sont conservées, Paris, éd. Dentu, 1896, in-12, XXIV-392 p. [détail des corps de métiers « dont on a pu retrouver des représentations depuis le XIIème jusqu'au XIXème » dans l'Encyclopédie méthodique. Dans cet ouvrage, Henri Bouchot décrivit ce qu'est l'enfer de la Bibliothèque nationale : le nom d'Enfer, employé ordinairement, sert en réalité à couvrir une marchandise peu curieuse en soi, le plus souvent idiotement obscène].
M. Georges Duplessis…1834-1899, s.l.n.d. (vers 1899), portrait gravé de Duplessis par Jean Gruyer en regard de la première page. Souvenirs sur Duplessis par son adjoint au Cabinet des Estampes.
Exposition des Primitifs français au Palais du Louvre (Pavillon de Marsan) et à la Bibliothèque nationale – Catalogue [Henri Bouchot avait été le commissaire de l'exposition des Primitifs français qui se tint au musée du Louvre du 27 février au 17 mai 1904. Cette exposition allait du portrait de Jean le Bon (conservé aujourd'hui au musée du Louvre) à un tableau daté de 1604, donc débordant nettement la période qui englobe traditionnellement les primitifs, c'est-à-dire les 14e et 15e siècles].
La Convention, Paris, Société française d'éditions d'art, s. d. (début 20e siècle) [Dans cet ouvrage d'Alexandre Bérard (1859-1923), magistrat et historien, député radical, Henri Bouchot a écrit un chapitre sur la société parisienne et la mode].
La Miniature française de 1750 à 1825, Paris, éd. Goupil, 1907.
Il préfaça aussi La Crèche drame populaire en patois de Besançon tel qu'il fut joué en 1873 ... de Louis Androt [Lons-le-Saunier, J. Mayet], 1889, 70 feuillets imprimés recto.

Henri Bouchot fut en outre directeur de la Revue franc-comtoise.

Il épousa Joséphine Chevalier (domiciliée à Paris, 3, rue d'Alençon, en 1932) qui lui donna :
- Jean Henri Joseph Marie Bouchot, né à Paris 6e le 29 juin 1886, † à Besançon (Doubs) 23, avenue de Fontaine-Argent, le 6 mai 1932, ancien élève de l'École nationale des Chartes, conservateur des musées et notamment de celui de Besançon en 1931-1932, élu membre de l'Académie des Sciences, Belles-lettres et Arts de Besançon en 1930 (son discours de réception porta sur « Henri Mouhot et la découverte d'Angkor », vol. 159 (1931), p. 173-198). Son décès a été déclaré par Paul Grosrichard, pharmacien, chevalier de la Légion d'Honneur, domicilié à Besançon, 12, place de la Révolution. Son éloge funèbre a été rédigé par Eugène Ledoux (Procès-verbaux et Mémoires de l'Académie, vol. 160 (1932), p. 136-140). Coauteur avec Henri Cucherousset de Notes japonaises : le pays des frais épis de la luxuriante plaine des roseaux, Hanoi, éd. de l'Éveil Économique de l'Indochine, 1925, in-4, 90 p. Il épousa Germaine Léontine Gervais demeurant à Besançon 7, rue du Docteur Hyenne, lors du décès de son mari.
- Jacqueline Marie Louise Joséphine Bouchot, née à Paris 6e le 20 juin 1893, † à Saint-Ylie (Dole, Jura) le 3 février 1975, domiciliée à Paris 105, rue Notre-Dame des Champs, épouse du sculpteur Georges Laurent Saupique (1889-1961). Elle fut professeure à l'École du Louvre, conservatrice en chef au cabinet des dessins du Louvre, membre associée correspondante de l'Académie des Sciences, Belles-lettres et Arts de Besançon depuis 1925. On lui doit notamment Les Dessins de Watteau, collection « Bibliothèque Aldine des Arts », F. Hazan, 1953 (plaquette petit in-12).

Dr Jean-Marie Thiébaud Copyright 2007



[ Listing des Ouvrages | Retour | Listing des Personnages ]
atout-informatique25.fr