Index des noms de famille dans les ouvrages de Jean-Marie Thiebaud

Il y a eu 5633160 visiteurs et 6277182 pages vues depuis le 7/12/2005.




Articles: Les cimetières de Iasi (Moldavie, Roumanie)


        Option avancées ...

 Titre: Les cimetières de Iasi (Moldavie, Roumanie)
 Ecrit par: Jean-Marie Thiébaud

  Les cimetières de Iasi (Moldavie, Roumanie)

par le docteur Jean-Marie Thiébaud

Les deux principaux cimetières de la capitale de la Moldavie roumaine sont le cimetière juif (Tchimitirul Evreiesc), dans le quartier de Paceirari, et le cimetière Eternitatea, stradela (rue) Eternitate.

La population de Iasi était juive à 50% (1) ce qui explique l'importance du premier de ces cimetières. La plupart des noms sont d'origine germanique et les inscriptions gravées dans le marbre sont en allemand sur le recto de la pierre tombale (ex : « geliebt und unvergessen », « aimé et jamais oublié ») et en hébreu au verso.

(1) La première synagogue a été construite en 1796 sur intervention du gouvernement autrichien.

*****

Le cimetière Eternitatea abrite un imposant monument dédié « Aux Français morts en Roumanie 1916-1918 ». En cours de restauration en mai 2007, il est formé d'un obélisque de couleur blanche, orné d'une croix de guerre. Une crypte fermée par une énorme chaîne cadenassée ne renferme plus que quelques plaques encastrées dans les murs latéraux. Sur 39 morts inhumés dans le caveau, ces plaques ne portent plus que les noms suivants, inhumés au cimetière Eternitatea de Iasi le 22.01.1921 :
- Général LAFONT [conseiller du général Henri Mathias Berhelot (1861-1931), commandant de la mission militaire française à Iaşi], † 29.11.1918
- Dr J. CLUNET, médecin-major du 2e C.T., † 03.04.1917
- Eugène Joseph DUFRECHE, médecin aide-major de la 1re compagnie, hôpital n° 277, né le 18.03.1871, † Botasani le 26.04.1917
- Marie PICARD, infirmière, † 20.10.1917
- Omer ARCENS, capitaine, † 15.04.1917
- Charles CAUBET, lieutenant, † 16.04.1917
- Émile LOISEAU, adjudant, aviateur, † 31.08.1917
- Mahomet BEN AM, caporal, † 10.04.1918
- Léopold DELAFOY, caporal, † 23.06.1917
- Célestin LECRET, soldat, † 04.04.1917

N.B. : 677 Français sont tombés en Roumanie pendant la première guerre mondiale.

Un carré, à droite de l'allée principale et à une centaine de mètres de l'entrée du cimetière, regroupe des aviateurs militaires (avec les portraits de la plupart d'entre eux) :
- Petru BRUMA, lieutenant-major (14.06.1928-21.06.1954)
- C. CIOBANU, sergent (20.04.1927-29.07.1951).
- Elisei CONSTANTIN, adjudant aviateur, † 20.04.1942.
- Trifan CONSTANTIN, major (21.04.1923-07.05.1964).
- Vasile CONSTANTIN, pilote (1919-1974).
- Alexandru COTET, lieutenant d'aviation (02.10.1927-04.08.1999).
- C. Ilie DINCA (20.07.1919-04.06.1944), adjudant aviateur.
- Petru DRAGAN, capitaine d'aviation (1911-1944).
- Dumitru GOLESCU, aviateur, lieutenant-major (10.06.1929-12.09.1954)
- Dumitru GRASNADU, commandant d'aviation (1886-1970)
- Vasile GRECU, instructeur de navigation (27.11.1931-01.04.1977).
- Vasile IRINESCU, adjudant, † 19.05.1942, âgé de 22 ans.
- Teodor MELNIC, pilote (10.03.1910-08.06.1974).
- Dionisie NICHIFOR, capitaine, † 24.07.1935.
- Gh. PARASGHIV, capitaine d'aviation (16.02.1902-25.02.1942).
- Ion PERIAL (29.10.1934-1986)
- Vasile PETREANU, pilote (21.08.1909-16.02.1991).
- Gheorghe POPA, pilote (02.08.1914-18.01.1967à.
- Vasile PROTOPOPESCU, capitaine d'aviation (1899-1923)
- Eugen RUS, officier aviateur (19.12.1919-14.10.1944)
- Vasile SPATARU, † 11.10.1937, âgé de 37 ans.
- Gheorghie STEFANESCU, colonel (09.12.1918-04.11.1991)
- Dumitru TITIUNUC, adjudant aviateur (25.10.1901-03.10.1938). La pierre tombale porte en bas-relief une tête sculptée avec casque et lunettes de pilote.
- TOTORCEA (1902-11.09.1940), adjudant.
- Gheorge TROFIN, général-lieutenant
- Constantin UNGUREANU, lieutenant, † 11.10.1937, âgé de 23 ans.
- Valentin VELEV, lieutenant, † 06.08.1930, âgé de 25 ans.
- Trifan ZINOVA, instructeur parachutiste et pilote de planeur (15.02.1935-06.02.1968).

Parmi les autres tombes roumaines, on relève celles des familles Alexandrescu, Alexandroae, Alexandru, Ananiescu, Anderco (lieutenant-colonel Ioan Anderco, né le 15.11.1922, † 02.07.1969), Andriescu (lieutenant-colonel Mihail C. Andriescu, commandant du bataillon des grenadiers de la Garde, né en 1894, † 1938, inhumé aux côtés de ses parents, Const. Andriescu (1865-1943) et Elena Andriescu (1868-1948)), Anghelescu, Apostolide, Avram, Balaur, Bayer, Berinoe, Birleanu, Boboc, Boisteanu, Bratuleanu, Budescu, Budura, Bumbacescu, Busuioc, Butnaru, Cali (Maria Cali, née le 19.10.1874, † 04.04.1878), Cascaval, Cernatescu, Cernescu, Chicos, Chiodariu, Chiriac (Andreican C. Chiriac, avec une chapelle), Chiruta, Ciornea, Ciuca, Climescu (Constantin Climescu, recteur de l'Université d'Iaşi, né le 30.11.1844, † 06.08.1926), Cojacaru, Conta, Constantinescu, Cosmovici, Costrus, Cremenciuc, Cretu, Criste (famille du colonel Al. Christe), Culianu, Damaskin-Bojinca (Aga Damaskin-Bojinca, jurisconsulte, ministre de Moldavie, né en 1802, † 17.08.1869), Daniil, Dascalescu, Densusianu, Dumitrascu, Doina (professeur Giurgea Doina, né le 05.10.1940, † 15.11.2001), Dragomira (Louise Béatrice, née le 21.09.1921, † 22.09.1942), Eftene, Enasescu, Enache (N. Constantin Enache, né le 30.01.1902, † 19.12.1994 ; Agripina Enache, née le 07.04.1902, † 25.06.1976 ; Aurica Enache, née le 25.12.1916 ; Neculai Enache, né le 15.02.1908, † 16.07.1983; Ghe. Enache, né le 02.09.1918, † 23.04.1985; Maria Enache, née le 23.08.1923, † 06.05.1996), Gheorghiu, Ginju, Gligor, Grigore, Grigorescu, Gugeanu, Gutu, Hartinguer, Hauta (Lioara Minodora Hauta, née en 1975), Hodorogea, Holban, Hotnoc, Ibanescu, Ionescu, Iordachi, Jorgu, Juncu, Kernbach, Lates, Lazar, Leica, Lesnea, Lozinschi, Luca, Lupu, Macri, Manolescu, Marzescu, Melnic, Mihailov, Minea (Ilie Minea, professeur d'Université, hé le 15.07.1881, † 20.02.1943), Mocanu, Morosanu, Moruzi (chapelle ornée d'armoiries sur le fronton : parti : au 1, de à l'aigle éployée de enserrant une épée posée en barre, la pointe en bas, et accompagnée en chef d'une étoile à six rais de ; au 2, de à un rencontre de taureau surmonté d'une étoile à six branches de ; au chef de à trois étoiles à six branches de , rangées en fasce. L'écu est surmonté d'une couronne fermée), Motas, Muscalu, Musicescu, Neagu, Neamtu, Nechita (lieutenant-colonel Toader Nechita, né en 1926), Neculai, Neculau, Nemteanu, Nepoceantkovski, Netedu, Nistor, Nour (Dr Virgil Nour, 1922-2006), Olcescu, Ostapovici, Pamfil, Pascariu, Paun, Penescu, Petru, Petruc, Pistol, Plesca, Podoleanu, Popa, Popovici (professeur Grigori Popovici, 1933-2002), Psait, Puiu (Dr Liliana Puiu, née en 1968), Raigu, Rauss, Ravarut (Mihai Ravarut, professeur émérite d'Université, 1907-1981), Rivalet, Rosu, Rotschung, Sandu-Ville (Constantin Sandu-Ville, docteur, professeur, né en 1897, † 13.10.1969), Savini (Emil Savini, professeur de la Faculté de Médecine, 1880-1929), Simonescu, Sirotta, Slavic, Solomon, Sordhan, Stancaciu, Stanescu (lieutenant-colonel Mihai Valentin Stanescu, né en 1967), Staniceanu, Stanicel, Strachinaru, Taraboiu, Teodorescu, Teodoriu, Teodorovici, Tepordei, Tilea, Toma (capitaine Augustin Toma, né en 1968, † 09.01.2006), Tomm, Trifan, Trus, Tudose (lieutenant-colonel Valeriu Tudose, né le 13.12.1915, † 11.03.1991), Turta (Rodica Turta, professeur de français, née le 23.09.1946, † 25.07.2003), Ungarasu, Usurelu, Vasiliu, Vataman, Vieru, Zacordonet (Alexandru Zacordonet, docteur, professeur d'Université, 1912-1977), Zavalide, Zota, etc.

Quelques civils russes : famille Cheptine (Vladimir Cheptine, né le 12.12.1914, et Olga Cheptine, née le 16.12.1918), etc.

Quelques civils français : famille Petit (F. Jean E. Petit, né le 15.09.1915, † 19.01.1971 ; Anne Petit, née le 31.12.1916, † 28.01.2002), famille Place (Victor Place (1818-1875), consul de France à Iaşi de 1855 à 1863 ; Henri Philippe Ernest Place, né à Paris le 01.12.1854, † en Roumanie le 01.06.1947 ; Thomas Victor Place), Victor Castan (qui a « roumanisé » son patronyme en Castano), professeur de français, auteur d'un dictionnaire franco-roumain (avec un buste sculpté par I. C. Dumitru-Bïrlad), familles Launay, Patrognet, Rivalet, Sibi, etc. (dans la parcelle catholique).

Un Coréen : Son Ben dun (1922-décembre 1960), étudiant.

Au centre du cimetière s'élève l'église Saint-Pierre et Saint-Paul, inaugurée le 01.09.1876.

Le cimetière Eternitatea abrite aussi des cimetières militaires : un roumain et un soviétique. Ce dernier regroupe, sur quatre rangées parallèles, des soldats morts pendant la seconde guerre mondiale. Dans ce cimetière soviétique, un des monuments, celui du major Mikhaïl Ivanovitch Lopatine, est surmonté d'une croix orthodoxe. Cet ajout semble assez récent. L'ensemble des tombes est regroupé autour d'un monument central commémoratif de la première guerre mondiale, portant cette inscription en français et en russe : « Aux vaillants héros de la Grande Russie tombés pour le bonheur des peuples en 1916-1918 sur le front allié russo-roumain ». Dans cette partie du cimetière, la plupart des tombes sont anonymes et portent uniquement la mention « héros soviétique » en roumain (« Eroi Sovietici ») avec une étoile rouge. Quelques pierres tombales portent toutefois les inscriptions suivantes :
- V. I. ALEKSEEV, soldat
- Mikhaïl Iakovlevitch BALINE, soldat
- I.M. BONDARENKO, 1898-1945
- Dmitrii Mikhaïlovitch BOZANOV, 1897-1944
- Petr Pavlovitch CHTCHERBAR, sergent, 1916-1944
- David Alekseevitch DAVIDENKO, 1905-1945
- Boris Mikhaïlovitch DMITRIEV, premier lieutenant, 1911-1944
- A. S. EFIMOV, soldat, 1911-1944
- P. V. ELISEEV, soldat, né en 1925
- Dmitrii Efimovitch ELKIARENKO, 1944
- Ivan Grigorovitch EREMENKO, sergent, 1915-1945
- Aleksandr Fedorovitch GOLOVOKOV, sergent, 1914-1945
- Konstantin Stepanovitch GRATCHEV, 1924-1945
- Iakov IARMOURAKA, 1921-1944
- A. E. IASSOVINE, lieutenant, né en 1916
- Iliia Anfumovitch JOUKOV, 1905-1945
- Anatoli Nikolaevitch KAZATCHENKO, 1924-1945
- Anna Grigorievna KAZDEM, 1921-1945
- B. A. KISSELEV, sergent, né en 1894
- Ivan Gavrilovitch KOPYLOV, soldat, 1911-1944
- Mikhaïl Stepanovitch KOROL, 1944
- Viktor Vladimirovitch LITVINENKO
- Mikhaïl Ivanovitch LOPATINE, major
- Nikolaï Vassilievitch MALIKOV, sergent, 1915-1945
- Pavel Ivanovitch MATENTSOV, 1921-1944
- Iliia NAZAROV, sergent major
- OUDODINE, sergent, né en 1923
- Pavel Klimentievitch OUVOROV, sergent, 1914-1945
- Dmitrii Iakovlevitch PERVOUCHINE, capitaine, 1905-1945
- N. S. PONOMARENKO, soldat, 1944
- P. A. POSMARKINE
- A. P. POTNEVSKII, soldat, né en 1921
- Aleksandr Nikolaevitch PRISTAV, 1915-1945
- V. Efimovitch PRONSKII, 1911-1944
- Savva Vassilievitch RIJKOVOÏ, soldat, 1911-1944
- Iakov Ivanovitch SAMARA, 1927-1944
- V. S. SEPEAKOV, sergent, 1918-1945
- N. T. SOKOURENKO, soldat, né en 1907
- Sergueï STEFANOV, lieutenant major
- Ivan STEPANOV, 1926-1945
- P. M. TCHERNYNE, 1919-1944
- M. Ivanovitch TODOSENKO, 1907-1944
- Ivan Filimonovitch TOUGOV, 1909-1945
- Viktor Andreevitch TOUNAR, soldat
- Venedikt VASSILIEV, 1921-1945
- A. S. VNOUKOVOÏ, 1922-1945
- Iakov Antonovitch VOINIKOV, sergent, 1923-1944

*****

Au monastère Frumoasa, sur les hauteurs de Iaşi, se trouve un monument où sont inhumés les membres de la famille de Mihail STURDZA, né en 1758, † 13 mars 1833, grand logothète, chevalier de Sainte-Anne. Derrière l'église, quelques tombes de prêtres :
- Ioan BUZILA (1), 1905-1950
- Mihail GROSU, 1904-1956
- Nicodim X. PETRANICI, 31.10.1881-10.05.1958


(1) Buzila, en roumain, signifie « lippu », « celui qui a de grosses lèvres)



[ Listing des Ouvrages | Retour | Listing des Personnages ]
atout-informatique25.fr