Index des noms de famille dans les ouvrages de Jean-Marie Thiebaud

Il y a eu 5854545 visiteurs et 6540944 pages vues depuis le 7/12/2005.




Articles: Les cinq gouverneurs français de la Franche-Comté 1674-1789


        Option avancées ...

 Titre: Les cinq gouverneurs français de la Franche-Comté 1674-1789
 Ecrit par: Jean-Marie Thiébaud

  LES CINQ GOUVERNEURS FRANÇAIS DE LA FRANCHE-COMTÉ (1674-1789)

par le docteur Jean-Marie Thiébaud

Cing gouverneurs, nommés par le roi de France, se sont succédé en Franche-Comté de la conquête à la Révolution de 1789.

I. - 16 juin 1674-12 octobre 1704 : Jacques Henri de DURFORT, 1er duc-pair de DURAS en 1689, o Duras le 09.10.1625, † Paris le 12.10.1704, fils de Guy Aldonce de Durfort, marquis de Duras, comte de Rozan et de Lorges (1605-1665), maréchal des camps et armées du roi, et d'Elisabeth de La Tour d'Auvergne (sur d'Henri de La Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne (1611-1675), plus connu sous le nom simplifié de Turenne, maréchal de France), fille du duc Henri de Bouillon et d'Elisabeth de Nassau. Le 15.04.1668, il épousa Marguerite Félicie de Lévis-Ventadour qui lui donna : 1) Jacques Henri de Durfort, 2e duc de Duras, qui épousa en 1689 Louise-Madeleine de La Marck dont un fils mort en 1792 ; 2) Jean Baptiste de Durfort, 3e duc de Duras, cité plus loin.

II. - 14 octobre 1704-30 mars 1728 : Camille, marquis de LA BEAUME, comte de TALLARD, duc d'HOSTUN, baron d'Arlan, o Lyon (69) le 14.02.1652, † sur les bords du Rhin le 30.03.1728, fils de Roger d'Hostun et de Catherine de Bonne (mariés en 1648). Guidon des gendarmes, mestre de camp du régiment Royal-Cravate, brigadier en 1677, maréchal de camp en 1678, lieutenant général en 1693, ambassadeur extraordinaire auprès de Guillaume d'Orange, le nouveau roi d'Angleterre, maréchal de France le 14.01.1703, chevalier des ordres du Roi, gouverneur de la Franche-Comté du 14.10.1704 (1) au 30.03.1728, il fut créé duc d'Hostun le 01.03.1712 , duc-pair en 1715, et Louis XIV lui témoigna sa confiance en le désignant comme membre du conseil de régence dans son testament (document qui ne fut jamais exécuté). Il devint néanmoins membre du conseil de régence en 1717. Il fut élu membre de l'Académie royale des Sciences (membre honoraire le 02.09.1723), et président de cette compagnie en 1724, choisi comme ministre d'État sous Louis XV e 1726. « C'était, dit Saint-Simon, un homme de taille médiocre, avec des yeux un peu jaloux, pleins de feu et d'esprit, mais sans cesse battus du diable par son ambition, ses vues, ses menées et ses détours ; un homme enfin à la compagnie duquel tout le monde se plaisait, et à qui personne ne se fiait ». Il épousa, le 28.12.1677, Marie Catherine de Grolée, comtesse de Viriville, fille de François de Grolée, marquis de Viriville, et de Jeanne de Monteynard, qui lui donna notamment : Marie Joseph de La Beaume d'Hostun et Catherine Ferdinande de La Beaume d'Hostun Son fils aîné, brigadier des armées mourut des blessures reçues aux côtés de son père à la bataille malheureuse d'Hochstett. Son fils cadet, Marie Joseph, duc d'Hostun (17.09.1684-06.09.1755), chevalier des ordres du Roi, lui succéda dans ses biens et titres (y compris comme gouverneur de la Franche-Comté) et épousa en 1713 Isabelle de Rohan qui lui donna un fils, Louis Charles, duc d'Hostun, mort sans laisser de postérité.
(1) Mais il ne put occuper aussitôt son nouveau poste car, battu à la bataille de Höchstaedt en 1704, il fut emmené en captivité en Angleterre où il demeura assigné à résidence pendant sept ans.

III. - 30 mars 1728-6 septembre 1755 (et déjà en survivance du 29.05.1720 au 30.03.1728) : Marie Joseph de LA BEAUME d'HOSTUN, 2e duc d'Hostun, 1er pair de France (mars 1715, lettres patentes enregistrées le 02.04.1715), seigneur de Silan, Saint-Etienne, Yseaux, Saint-Bonnet-le-Château, Saint-Galmier Verigneux, Chambeon et Marelop, brigadier le 01.02.1719, o 17.09.1684, † Paris le 06.09.1755, fils de Camille de La Beaume d'Hostun, cité ci-dessus. Le 14.03.1713, il épousa Marie Isabelle Angélique Gabrielle, o 17.01.1699, † 1754, fille d'Hercule Mériadec, duc de Rohan-Rohan, o 08.05.1669, † 26.10.1704, et d'Anne Geneviève, † 1727, fille de Louis, duc de Ventadour, qui lui donna un fils : Louis Charles de La Beaume d'Hostun, o 15.02.1716.

IV. - 11 septembre 1755-8 juillet 1770 : Jean Baptiste de DURFORT, 3e duc de DURAS, o 28.01.1684, † Paris le 08.07.1770, fils de Jacques Henri de Durfort, 1er duc de Duras, et de Marguerite Félicité de Lévis-Ventadour. Il se distingua en Allemagne, en Flandre et en Espagne et fut promu maréchal de France en 1774. Il épousa 1) le 06.01.1796, Marie Angélique Victoire de Bournonville (23.01.1686-29.09.1764), fille d'Alexandre de Bournonville et de Charlotte Victoire d'Albert, qui lui donna : a) Victoire Félicité de Durfort de Duras, o 1706, † 17.10.1753, qui épousa, en premières noces, le 10.10.1720, Jacques de Fitzjames, o Saint-Germain-en-Laye (78) le 15.11.1702, † Paris le 13.10.1721, et, en secondes noces, le 23.04.1727, Louis Marie d'Aumont, duc d'Aumont, o Lyons-la-Forêt (27) le 28.08.1709, † ibid. le 13.04.1782 ; b) Emmanuel Félicité de Durfort, 4e duc de Duras qui suit ; 2) Louise Françoise Maclovie Céleste de Coëtquen, fille de Malo-Auguste de Coëtquen, marquis de Coëtquen, et de Marie Céleste Locquet de Granville, qui lui donna : a) Emmanuel Céleste de Durfort de Duras ; b) Charles Armand Fidèle de Durfort, comte de Duras, o Paris le 18.12.1743, † Londres en 1804, maréchal de camp, qui épousa, le 02.05.1767, Marie Joséphine Rigaud de Vaudreuil, fille de Joseph Hyacinthe Rigaud, comte de Vaudreuil, et de Marie Claire Françoise Guyot de La Morande.

V. - 8 juillet 1770-05.09.1789 (et déjà en survivance depuis le 21 juin 1767) : Emmanuel Félicité de DURFORT, 4e duc de DURAS, 2e pair, o 19.12.1715, † Versailles (78) le 05.09.1789, petit-fils du 1er gouverneur et fils du précédent. Membre de l'Académie Française. Il épousa, le 01.06.1733, Charlotte-Antoinette de la Porte Mazarin, fille de Paul de la Porte Mazarin, et de Louise-Françoise de Rohan, o 24.03.1719, † Paris le 06 09.1735 à Paris.qui lui donna une fille, Louise-Jeanne, o Paris le 01.09.1735, † ibid. le 17.03.1781, qui ép., le 02.12.1747, son cousin germain Louis-Marie d'Aumont, o 05.08.1732, † Guiscard le 20.10.1799

Sources : Jean Duquesne, Dictionnaire des gouverneurs de province sous l'Ancien Régime, 1315-1791, Paris, éd. Christian, 2002 ; Jougla de Morenas, Le Grand Armorial de France t. IV, p. 307 ; L.-G. Michaud, Biographie Universelle ;Marie Nicolas Bouillet et Alexis Chastang (dir.), Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 1878 (article « Jacques Henri de Durfort ») ; notes généalogiques de l'auteur).


Ce texte a été publié dans "Généalogie Franc-Comtoise", bulletin du Centre d'Entraide Généalogique de Franche-Comté", n° 109, 1er trimestre 2007, p. 63.




[ Listing des Ouvrages | Retour | Listing des Personnages ]
atout-informatique25.fr