Index des noms de famille dans les ouvrages de Jean-Marie Thiebaud

Il y a eu 5379511 visiteurs et 5947416 pages vues depuis le 7/12/2005.




Articles: Histoire et Généalogie de la famille Frère de Villefrancon


        Option avancées ...

 Titre: Histoire et Généalogie de la famille Frère de Villefrancon
 Ecrit par: Jean-Marie Thiébaud

  HISTOIRE ET GÉNÉALOGIE DE LA FAMILLE
FRÈRE DE VILLEFRANCON
de

ROCHEJEAN, PONTARLIER, BESANCON, DOLE et VILLEFRANCON

XVIe-XIXe siècles


par le Docteur Jean-Marie THIEBAUD



INTRODUCTION

Fort honorablement connue à Rochejean (Doubs) dès le milieu du XVIe siècle, la famille FRÈRE a donné quantité de notaires, de procureurs fiscaux et de châtelains à la seigneurie dudit lieu relevant de l'abbaye de Mont-Sainte-Marie :

- Claude le Vieux dit FRATER, notaire en 1587-1603
- Claude le Jeune, notaire, châtelain en 1642-1676
- Denis, notaire en 1646-1658
- Pierre, notaire, procureur fiscal en 1670 puis châtelain en 1685-1700


L'un d'eux s'installe à Pontarlier (Doubs) :
- Antoine, notaire à la fin du XVII° siècle

Gravissant un nouvel échelon de la hiérarchie sociale de l'Ancien Régime, de FRERE obtiennent leur doctorat ès droits à l'Université de Dole (Jura) et deviennent avocats en Parlement :
- Jacques en 1681-1700
- Jean François, châtelain de Rochejean au début du XVIIIe siècle
- Joseph Augustin en 1702-1735
- Philippe Gabriel en 1710-1748
- Ignace François Xavier en 1768-1774
- Claude Nicolas en 1768-1774

Deux d'entre eux entrent au magistrat de Pontarlier et sont nommés maires de cette ville :
- Jacques, avocat, maire en 1693 et 1700
- Claude Nicolas, avocat, maire en 1770-1773
Deux autres membres de cette famille deviennent lieutenants particuliers au bailliage secondaire de Pontarlier :
- Aimé François, conseiller du Roi, en 1699-1700
- Philippe Gabriel, docteur es droit, en 1716-1730
Ce dernier s'installe à Dole (Jura) où les FRÈRE donnent deux lieutenants généraux au bailliage :
- Philippe Gabriel en 1730
- Ignace François Xavier, docteur es droit, fils du précédent, dès 1749
L'ancienne capitale du comté de Bourgogne a aussi attiré deux membres de la famille FRÈRE siégeant en qualité de conseillers de la Chambre des Comptes :

- Joseph Augustin, conseiller-maître en 1704-1725
- Jean François, conseiller-auditeur en 1715-1740
Les FRÈRE, juristes réputés, siègent dans diverses autres instances :
- Jacques, assesseur général de la maréchaussée à Besançon en 1704
- Charles François (alias Claude François), conseiller assesseur au bailliage de Pontarlier en 1733 et bailli de Nozeroy (Jura)
Les FRÈRE accèdent au sommet de la pyramide juridique comtoise grâce à deux conseillers au Parlement :
- Claude François Ambroise FRÈRE DE VILLEFRANCON (patente de 1731)
- Charles Augustin FRÈRE DE VILLEFRANCON (patentes de 1761)
Le nom de Villefrancon vient d'une terre noble acquise par Joseph Augustin FRÈRE, conseiller-maître à la Chambre des Comptes de Dole, en 1711. Claude François Ambroise FRÈRE DE VILLEFRANCON et sa femme achètent aussi la seigneurie d' Angirey (Haute-Saône) en 1761.
Vers 1720-1725, ce conseiller au Parlement fait construire un château et une chapelle à Villefrancon où se font désormais inhumer les membres de la famille. Leurs tombes armoriées sont martelées pendant la Révolution.
Un hôtel particulier construit à Besançon (Doubs), 20, rue Chifflet, porte aussi le nom de VILLEFRANCON (en cours de restauration et de restauration sous forme d'appartements et de studios en 2010-2011).
Cette belle demeure était passée en 1778 pour 46 200 livres à François Ignace BOUDRET, conseiller au Parlement, mort en 1791. Sa nièce Charlotte Joseph Monique FRÈRE DE VILLERANCON en hérita et la transmit à son tour à son neveu, Xavier FRÈRE DE VILLEFRANCON , époux de Mademoiselle DESTUT D' ASSAY, d'où les chiffres V et A que l'on voit sur le balcon côté cour.
Cet hôtel qui abrite dans le grand salon un superbe portrait équestre de Louis XIV peint par R.A. Houasse, est actuellement la propriété de la Faculté des Lettres de Besançon.
Outre toutes ces lignées de juristes, la famille FRÈRE a vu naître en son sein quantité de vocations religieuses : des religieuses ursulines à Nozeroy, annonciades à Pontarlier, hospitalières à Saint-Jacques et de N. D. de Battant à Besançon, plusieurs jésuites dont un professeur de théologie à l' Université d' Ingolstadt, un curé de Rothonay (Jura) en 1712, des chanoines de l'église métropolitaine et de Sainte-Madeleine de Besançon dont Jean Antoine Xavier, prieur de Courtefontaine et membre cofondateur de l'Académie des Arts, Sciences et Belles-Lettres de Besançon, le plus illustre de ces hommes et femme de Dieu est Paul Ambroise FRÈRE DE VILLEFRANCON , archevêque de Besançon et pair de France.



L'auteur remercie M Jean-Michel Renaudin, de Villers-Le-Lac (Doubs), l'un des descendants de la Famille Frère, de Rochejean, pour ses renseignements relatifs aux FRÈRE du XVIe siècle.

NON PLACÉ

Barthélemy FRÈRE de Rochejean (Doubs)
x Antonia N. qui lui donne au moins une fille :
- Françoise o Rochejean 03/11/1575 (p. : (blanc), de Saint-Antoine (25) ; m. : Françoise, femme de Michel Mathieu, de Rochejean)

NON PLACÉS

Deux homonymes vivent à Rochejean (25) à la fin du XVIe siècle :
1. - Pierre FRÈRE époux de Claude FERREUX qui lui donne au moins deux enfants :
- Antoine o Rochejean 03/01/1598 (p. : Antoine Ferreux, de la Villedieu (25) ; m. : Perrenon Vannod, femme de Pierre Raguin de Jeune)
- Jeanne o Rochejean 04/11/1606 (p. : Jean Valeton ; m. : Jeanne Vannod, femme de Claude Raguin le Jeune)
2. – Pierre FRÈRE époux de Jeanne ROUSSEAU (alias ROUSSELET) qui lui donne au moins deux enfants :
- Guillaume o Rochejean 02/10/1595 (p. : honorable Guillaume Martin (notaire) ; m. : Dlle Marguerite CHABOZ, femme d'honorable Jean Vannod dit d' Argilley)
- Claude o Rochejean 15/02/1600 (p. : honnête Catherine Vermod, femme d'honorable Guillaume Martin)

N. B. : Jeanne ROUSSEAU, dite aussi Claude ROUSSEAU, de la Villedieu (25), épouse Pierre FRÈRE le 14/01/1595.
LA FILIATION EST CONNUE DEPUIS ……


I - A

JEAN FRÈRE LE VIEUX (honorable) de Rochejean (25)
o vers 1540
x Claude RAGUIN qui lui donne au moins 11 enfants :

1 - Jean le Jeune x Marguerite GILLET . Cinq enfants :
a – Benoîte o Rochejean 29/03/1587 (p. : Jean Frère le Jeune, oncle paternel du père ; m. : Marguerite, femme de Claude Grossire)
b – Claude o Rochejean 28/09/1588 (p. : Claude Longchampt, charbonnier de l'abbaye de Mont-Sainte-Marie (25) ; m. : Aimée (Caffod), femme de Claude Boyvin, notaire)
c – Claude (II) o Rochejean 10/01/1590 (p. : honorable Claude Grossire ; m. : Jeanne, fille d' honorable Jacques Vermot (1)
d – Claude (III) o Rochejean 06/07/1595 (p . : Claude Frère le Jeune ; m . : Perrenon Vannod, femme d' honorable Pierre Raguin)
e – Catherine o Rochejean 11/11/1600 (p. : honorable Pierre Brocard; m. : Catherine, femme d'honorable Guillaume Martin)

2 – Abraham x Denise LONGCHAMPT. Trois enfants connus :
a – Jean Baptiste x Charlotte GUIGNARD
(1) Notaire de Rochejean (25)
b – Clauda (honnête) x honorable Jean PARREAU de Rochejean, cité en 1649 – 1650, fils de Pierre PARREAU et de Jeanne CHARRETON. Un fils connu :

- Pierre PARREAU (L) auquel elle cède une maison à la Longeville (25) le 20/0381650. Pierre est encore cité en 1658.
c – Jeanne (honnête) x honorable Gilbert RAGUIN , de Rochejean

3 – Claude le Vieux dit FRATER, notaire (voir II B)
4 – Claude le Jeune dit DADY (voir II )
5 – Pernette o Rochejean 11/02/1575 (p. : Claude Musy ; m. : Claudine, fille de Pierre Boyvin, de Rochejean, notaire)
6 – Andrée o Rochejean 30/11/1577 (p. : Claude Petithuguenin ; m. : Dlle Claudine, femme de maître Jacques Vermot, de Rochejean, notaire)
7 – Anne o Rochejean 08/08/1579 (p. : honorable Antoine Longchamp, de Remoray (25) ; m. : Anne, fille d'honorable Jacques Vermot)
8 – Pierre (I) o Rochejean 01/02/1581 (p. : Maître Claude Parreau, notaire ; m. : Pernette, femme d' Antoine Longchampt, de Remoray (25)
9 – Claude o Rochejean 15/11/1582 (p. : honorable Claude Nicod, d' Usie (25) ; m. : Simone, femme de Guillaume Longchampt dit Billet, de Labergement-Sainte-Marie) (25)
10 – Pierre (II) o Rochejean 08/08/1584 (p. : honorable Pierre Petite ; m. : Marguerite, femme d'honorable Claude Grossire, de Rochejean)
11 – Nicole o Rochejean 30/03/1586 (p. : Nicolas Corvoisier, curé de Rochejean ; m. : Jeanne, fille d'honorable Pierre Petite, de Rochejean), x 03/11/1607 à Rochejean Barthélémy PETITIHUGUENIN , dudit lieu.


I – B

JEAN FRÈRE LE JEUNE (honorable) de Rochejean (25)
o vers 1550, + 1590 (N. B. : Frère de Jean FRÈRE le Vieux)
x Parrenette SIMON
Deux enfants connus :
1 – Claude o Rochejean 22/09/1588 (p. : Claude Longchampt, de Labergement-Sainte-Marie (25) ; m. : Rose, fille d'honorable Claude Parreau, de Rochejean, notaire)

2 – Jeanne, posthume o Rochejean 20/ 07/1590 (p. : Jean, fils d'honorable Jean Frère le Vieux ; m. : Pernette, femme de Claude Longchampt, de Labergement)

II – A

CLAUDE FRÈRE LE VIEUX DIT FRATER (honorable) de Rochejean (25)
Notaire
o vers 1560-1565
fils de Jean FRÈRE le Vieux et de Claude RAGUIN

x Marguerite N. qui lui donne sept enfants :
1 – Antoine o Rochejean 04/12/1587 (p. : honorable Antoine Longchamp, charbonnier de l'abbaye de Mont-Sainte-Marie (25) ; m. : honnête Claudine Vermot, femme d'honorable Pierre N.)
2 – Jeanne o Rochejean 09/01/1591 (p. : Pierre Raguin l'ancien ; m. : Jeanne Musy, femme de Claude Frère dit Dady)
3 – Claude o Rochejean 15/08/1592 (p. : Claude Grossire ; m. : Denise Lonchamp, femme d'Abraham Frère)
4 – Jeanne (II) o Rochejean 01/05/1595 (p. : Jean Vaillard, de Labergement-Sainte-Marie (25) ; m. : Jeanne Vermot, femme de Claude Petite)
5 – Perrenette o Rochejean 29/08/1598 (p. : Claude Frère dit Dady ; m. : Pernette Brocard)
6 – Claude Guillaume o Rochejean 24/09/1600 (p. : Messire Claude Marchand ; curé de Rochejean ; m. : honnête Jeanne Charreton, femme d'honorable Claude Frère le Jeune)
7 – Benoît o Rochejean 29/04/1603 (p. : honorable Abraham Frère ; m. : Dlle Anne Sutelot, femme d'honorable Claude Petite)

II – B
CLAUDE FRÈRE LE VIEUX DIT DADY (honorable) de Rochejean (25)
o vers 1565-1570
fils de Jean FRÈRE LE Vieux et de Claude RAGUIN
x 1) Jeanne MUSY, marraine en 1591 de Jeanne, fille de Claude FRÈRE dit le Vieux dit FRATER et de Marguerite N. (voir 2 – a)
x 2) le 07/06/1598 en l'église de Rochejean (25) honnête Jeanne CHARRETON. Six enfants connus :
1 – Claude le Jeune o Rochejean 02/04/1599, notaire, châtelain de la seigneurie de Rochejean (p. : Claude Marchant, curé de Rochejean ; m. : Catherine Vermot, femme d'honorable Guillaume Martin (notaire))
(voir III – A)
2 – Vincente o Rochejean 15/0/-1601 (p. : Vincent Vannod, docteur es droit ; m. : honnête Claude Charreton, veuve de Barthélemy Petithuguenin)
3 – Anne o Rochejean 15/01/1604 (p. : Honorable Pierre Brocard , notaire ; m. : honnête Anne, fille de François Parreau)
4 – Jeanne qui x Rochejean 28/02/1628 Pierre GUYGNARD (GUIGNARD), de Saint-Antoine (25)
5 – Aimé, cité comme fils de Claude FRÈRE le Jeune dit Dady dans un acte de mariage le 07/0171631 (difficile à confondre avec le suivant qui n'aurait été âgé que de 15 ans lors de ce mariage) (voir III – B)
6 – Aimé François (allias Edme François) o Rochejean 10/11/1615 (p. : honorable Aimé (ou Edme) Guignard, notaire ; m. : Dlle Anne Sutelet, femme d'honorable Claude Petite, tous de Rochejean)
N.B. : Jeanne CHARRETON est veuve de Pierre PARREAU , de Rochejean.
Claude FRERE dit DADY a peut-être un septième enfant, Antoine (voir III – C), né soit du premier, soit du second lit.

III – A

CLAUDE FRÈRE LE JEUNE (II) (honorable)
Notaire
Échevin de Rochejean en 1632 lors de la montre d'armes effectuée dans la seigneurie dudit lieu
Châtelain de la seigneurie de Rochejean (25) relevant de l'abbaye de Mont-Sainte-Marie (25)
o Rochejean 02/04/1599, fils de Claude FRÈRE le Jeune (I) (voir II – B) et de Jeanne CHARRETON
x Rochejean 08/10/1621 Perrenette BRESSAND, fils de feu Claude BRESSAND
Huit enfants connus :
1 – Marguerite o Rochejean 04/07/1622 (p. : Claude Frère le Vieux) ; m. : Marguerite Clerc, femme d'honorable Marc Vannod, de Pontarlier (25)
2 – Denis o Rochejean 21/06/1625, notaire (voir IV – A) (p. : honorable Denis Bressand ; m. : honnête Jeanne Charreton, femme de Claude Frère dit Dady)
3 – Claude o Rochejean 29/09/1627, jésuite dans la province d' Allemagne (p. : Sr Claude Marchant, curé de Rochejean ; m. : honnête Denise Blondeau, veuve d'honorable Antoine Vannod, de Rochejean)
4 – Françoise o Rochejean 13/02/1631 (p. : honorable Pierre Loys dit Martin, de La Ville dieu (25) ; m. : Françoise Authier, femme d' Aimé Frère, de Rochejean)
5 – Claudine o Rochejean 21/04/1633, religieuse ursuline à Nozeroy (39), + en 1712 (p. : honorable Jean Baptiste Brocard ; m. : honnête Claudine, femme d'honorable Pierre Simon, de Rochejean)
6 – Pierre François o Rochejean 27/08/1635, jésuite, professeur de théologie à l'université d' Ingolstadt (p. : honorable Pierre Guignard, de Saint-Antoine (25) ; m. : Claude Frère, femme d'honorable Jean Parreaud, de Rochejean)
7 – Pierrette o Rochejean 14/02/1638, religieuse ursuline à Nozeroy (39) (professe en 1656), + 1700 (p. : honorable Léonard Moureaud, de Poligny (39) ; m. : honnête Perrenette, fille d'honorable Denis Bressand, de Rochejean)
8 – Isabelle o Rochejean 22/04/1642 (p. : Hugues Vermot, châtelain ; m. : Isabelle Favrot, de Pontarlier (25) ). Elle épouse le sieur Jacques QUARTIER, de Jougne (25) , et teste en 1682.
Une fille connue :
- Jeanne Philiberte QUARTIER
N. B. : Claude FRÈRE le Jeune teste le 13/05/1681 et meurt en 1682.
En 1652, il est lieutenant du bailli de la seigneurie de Rochejean pour S.A. Philippe Guillaume de NASSAU, prince d' ORANGE.
III – B
AIMÉ (alias EDME) FRÈRE (honorable)
o vers 1605, fils d'honorable Claude FRÈRE le Vieux dit DADY (voir II – B)
x Rochejean 07/01/1631 Françoise AUTHIER, fille d'honorable Jacques AUTHIER, de la Villedieu (25), et de Pierrette (BROCARD) (fille d'honorable Pierre BROCARD , notaire) (1)
Onze enfants connus :
1 – Jacques o Rochejean 30/10/1631, docteur es droit, avocat en Parlement, maire de Pontarlier, assesseur général de la maréchaussée (voir IV – B)
2 – Mathieu o Rochejean 23/08/1634
3 – Pierre o Rochejean 19/07/1640, procureur fiscal puis châtelain de la seigneurie de Rochejean (voir IV – C)
4 – Jean Antoine o Rochejean 07/01/1643 (p. : Jean Antoine Dimon, docteur es droit)
5 – Denise o Rochejean 06/08/1646, religieuse ursuline à Nozeroy en 1663, + audit lieu le 04/11/1717
6 – Jean Baptiste o Rochejean 03/06/1648
7 – Denis o Rochejean 03/06/1648, frère jumeau du précédent
8 – Claude (fille) o Rochejean 17/05/1649
9 – Jeanne Marie o Rochejean 07/08/1651
10 – Claude (garçon) o Rochejean 15/12/1655 (p. : Claude Frère, châtelain)
11 – Anne Marie o Rochejean 16/01/1656

+ + + +
Honorable Aymé FRÈRE achète des terres appartenant à honorable Poncet PARREAUL, de Pontarlier (25), bourgeois de Rochejean. L'acte est signé dans la maison de Claude Frère, dudit Rochejean, le 21/03/1646, devant Antoine Compagny, de Labergement (25), notaire, tabellion particulier de la seigneurie dudit Rochejean.

+ + + +

Aimé FRÈRE + Rochejean 01/11/1693 et Françoise AUTHIER audit lieu le 10/10/1702.

(1) Jacques AUTHIER et Pierrette BROCARD se sont mariés à Rochejean le 22/06/1610. Françoise AUTHIER est née audit lieu le 04/08/1612.

ANTOINE FRÈRE (honorable)
Notaire
Bourgeois de Pontarlier
o vers 1631, + Pontarlier (25) 25/04/1701, inhumé dans l'église Saint-Bénigne dudit lieu, fils présumé de Claude FRÈRE LE Jeune dit DADY (voir II – B), de Rochejean (25)
x Demoiselle Anne Perrenette POSNE ( PONE ) qui lui donne un fils :
- Aimé François (voir IV – D)

Armoiries : D'azur à l'étoile d'argent, au chef d'or chargé d'une croisette pattée de gueules.

IV – A

DENIS FRÈRE (honorable
Notaire
o Rochejean 21/06/1625, fils d'honorable Claude FRÈRE le Jeune (II) (voir III – A) et de Perrenette BRESSAND
x Rochejean 03/07/1646 Antoine AUTHIER (o La Villedieu (25) 19/08/1625, + Rochejean (25) 21/03/1710), fille de feu Jacques AUTHIER, de La Villedieu, et de Pierrette BROCARD
Cinq enfants connus :
1 – Pierrette o Rochejean 28/01/1649
2 – Isabelle o Rochejean 23/12/1650
3 - Jacques o Rochejean 31/08/1653
4 – François Joseph o Rochejean 31/08/1653 (p. : Sr François Caffod, de Pontarlier (25) ; m. : Marguerite Authier, femme de Claude Parreau, de Rochejean, notaire)
5 – Hugues Ignace o Rochejean 05/04/1658

IV – B
JACQUES FRÈRE
Docteur es droit
Conseiller du Roi
Avocat en Parlement en 1681-1700
Conseiller de ville au magistrat de Pontarlier (25) en 1690
Maire de Pontarlier ( élu le 21/07/1693 pour la fin de 1693 et nommé le 31/12/1699 pour l'année 1700 )
Assesseur général de la maréchaussée à Besançon (25) en 1704
o Rochejean (25) 30/10/1631, + audit lieu le 06/06/1711, inhumé dans l'église paroissiale, fils d'honorable Aimé FRÈRE (voir III – B) et de Françoise AUTHIER

x Dame Marie Françoise DONANS (alias D' ONANS ou De DORNON)
( o vers 1658, + Besançon (25) 19/09/1709
Onze enfants connus :
1 – Claude Antoine o Pontarlier (25) 27/06/1680 (p. : Claude Frère, de Rochejean)
2 – Hugues François o Rochejean 13/10/1681
3 – Jacques Joseph o Rochejean 25/11/1683
4 – Marie Agnès o Rochejean 14/03/1686 (p. : noble Pierre Joseph Maillot, de Besançon (25))
5 - Claude Ignace o Pontarlier 13/08/1688
6 – Pierre o Pontarlier 24/09/1690, + audit lieu 06/08/1691, inhumé dans la chapelle de l'Ange Gardien (Saint-Bénigne)
7 – Marie Ursule o Pontarlier 18/06/1692, x Salins (39) 26/10 (ou12)/1722 Ignace CLERMONT, avocat, fils de Claude CLERMONT, bourgeois de Salins. Un fils connu :
- Claude Joachim Ignace o Salins 26/10/1732, guillotiné en 1794 à Paris comme fédéraliste, maire de Salins en 1790-1792, député à l'Assemblée Législative
8 – Marie Marguerite o Pontarlier 07/09/1694, + Salins (39) 08/04/1749, x Sainte-Anatoile de Salins (39) 09/07/1748 Antoine François MARMET, avocat en Parlement
N. B. : Ces deux dernières font enregistrer en 1754 au bailliage de Pontarlier le testament de leur bisaïeul Claude FRÈRE dont elles sont alors les seules descendantes.
9 – Claude Augustin o Pontarlier 10/04/1697
10 – Marie Elisabeth, religieuse hospitalière à Saint-Jacques de Besançon (25) (où elle entre le 06/10/1706).
11 – Pierre Bonaventure o Besançon (25) 08/04/1704, + audit lieu le 20/04/1707 ( p. : messire Pierre Bonaventure Petitbenoît, chanoine de l'église métropolitaine de Besançon ; m. Melle Marie Anne Cartier, remplacée par Marie Ursule Frère (sa sœur) )

Armoiries : De gueules au sautoir d'or accompagné en chef d'un cœur surmonté d'une étoile de même et, en pointe, d'un croissant de même.

IV – C

PIERRE FRÈRE (honorable)
Procureur fiscal de la seigneurie de Rochejean (25) en 1670 châtelain de le seigneurie de Rochejean en 1685 – 1700, notaire royal
o Rochejean 19/07/1640, + audit lieu 28/12/1707 , inhumé dans l'église paroissiale, fils d' honorable Aimé FRÈRE (voir III – B ) et de Françoise AUTHIER
x en 1666 Anne Claude MICHAUD ( + Rochejean 17/04/1710), fille de Claude François MICHAUD, bourgeois et procureur fiscal de Châtelblanc (25), et de Jeanne ARBEL.
Neuf enfants connus :
1 – Claude Françoise o Rochejean 07/12/1670 (p. : Claude Frère, châtelain, m. Claudine Frère, femme de Claude Vermot).
2 – Marie Joseph Ursule o Rochejean 20/02/1673, + 14/02/1764, inhumée à Bannans (25) «où elle a tombé » , femme de François Xavier BOLARD, de Pontarlier (25), avocat en Parlement. Veuve et âgée de près de 80 ans, elle écrit au duc de Randan, gouverneur de la province, pour se plaindre de Xavier Rousselet et de deux ou trois garçons de Bonnevaux (25) qui ont fait « carillon » (tapage), cassé les fenêtres de sa demeure audit lieu et celles de deux maisons voisines (lettre conservée dans le fond Michaud des Archives communales de Pontarlier)
3 – Jean François o Rochejean 02/04/1675, châtelain de la seigneurie de Rochejean, conseiller en la Chambre des Comptes de Dole (voir V – A )
4 – Jeanne Catherine o Rochejean 30/09/1677, + 28/11/1721, femme de Nicolas DROZ (1) conseiller du Roi, coseigneur des Verrières (25)
5 – Joseph Augustin o Rochejean 30/08/1679, docteur es droit, avocat, conseiller-maître en la Chambre de Comptes de Dole (voir V – B)
6 – Jean Antoine o Rochejean 01/04/1682
7 – Marie Thérèse l'aînée o Rochejean 22/01/1685 (p. : Jean Baptiste Durand, chirurgien ; m. : Marie Frère), femme de Philippe Gabriel FRERE, lieutenant particulier au bailliage de Pontarlier
(1) Fils de Charles DROZ, de Pontarlier, et de Danielle PARGUEZ.
8 – Marie-Thérèse le Jeune, religieuse ursuline à Nozeroy (39), + en 1715
9 – Louise, femme de N. MARTIN, d' Arbois (39)

Armoiries : D'argent à un chevron de sable et une bordure engrêlée d'or.

IV – D

AIME FRANCOIS FRÈRE
Docteur es droit
Avocat patrocinant au siège de Pontarlier (25)
Conseiller du Roi
Lieutenant particulier au bailliage de Pontarlier en 1699 – 1700
o vers 1657, + Pontarlier (25) 09/01/1717, fils d' Antoine FRERE et de demoiselle Anne Perrenette POSNE (PONE)
x par contrat du 10/09/1675 Anne Marie JOURNOT ( o Le Barboux (25) 06/11/1652, + Pontarlier (25) 14/05/1694, inhumée dans l'église Saint-Bénigne), fille de noble Jean JOURNOT , docteur es droit, juge et gouverneur de la seigneurie de Montbenoît (25) (fils de Pierre JOURNOT), et de demoiselle Catherine BLONDEAU. L'acte est passé devant le notaire François PETIT, d'Arbois (39), en présence de messire Charles Symonin, curé de Saint-Bénigne de Pontarlier, docteur en théologie, doyen de Varesco, messire Jean Deniset, prêtre, Pierre Philippe Journot, capitaine et châtelain de Réaumont (25), du sieur Antoine Blondeau, docteur es droit, des sieurs Denis Miget, docteur es droit, lieutenant général au siège de Pontarlier, Philippe Rattier, Jean Maillard et Alexandre Courlet, tous docteurs ès droits, Andrey Munier, docteur en médecine, Antoine Hugonet, procureur d'office de la seigneurie de Réaumont, Claude Colin et André Braillard, chirurgiens, Denis Mathey et Mathieu Maillard , de Pontarlier.
Le mariage religieux est célébré à Pontarlier le 01/10/1675 en l'église Saint-Bénigne.

Huit enfants connus de ce premier lit :
1 – Antoine Joseph o 10/10/1676, curé de Rothonay (39) en 1712, chapelain de la chapelle Saint-Nicolas à Saint-Point (25) en 1717, docteur en théologie parrain en 1712 d'une fille de Philippe Gabriel FRÈRE
2 – Jeanne Pernette o 17/03/1679
3 – Claude Antoine o 26/01/1682
4 – Jeanne Baptiste o 19/06/1684, + 11/08/1686, inhumée en l'église Saint-Bénigne de Pontarlier
5 – Philippe Gabriel o 03/02/1687, docteur es droit, avocat, lieutenant particulier au bailliage de Pontarlier (25) puis lieutenant général au bailliage de Dole (39) (voir V – C)
6 – Marguerite Ignace o 13/04/1689, + 16/04/1690
7 – Jean François o 16/06/1690
8 – Jean Joseph o 09/05/1692
Anne Marie JOURNOT étant morte le 14/05/1694, Aimé François FRÈRE épouse en en secondes noces, le 09/10/1696 à Pontarlier Jeanne Claude DUMONT (o Pontarlier 12/03/1655), fille du Sr Pierre DUMONT, avocat du Roi, et de demoiselle Véronique TOITOT.
Deux enfants connus de ce second lit :
1 – Véronique o 19/09/1697, + 19/03/1698
2 - Charles François (alias Claude François) o Pontarlier 17/02/1699, nommé par patentes du 09/11/1733 conseiller assesseur au bailliage de Pontarlier (25), bailli de Nozeroy (39). Il épouse Claudine Gabrielle Jouffroy dite sa veuve en 1770 .

Armoiries : D'azur à l'étoile d'argent au chef d'or chargé d'une croisette pattée de gueules.

V – A
JEAN FRANCOIS FRÈRE
Avocat
Châtelain de la seigneurie de Rochejean (25)
Conseiller-auditeur en la Chambre des Comptes de Dole (39)
(nommé le 25/12/1715), reçu le 28/05/1716, honoraire le 26/01/1740)
o Rochejean (25) 02/04/1675, + Pontarlier (25) 11/09/1743, fils de Pierre FRERE (voir IV – C), procureur fiscal puis juge-châtelain de la seigneurie de Rochejean, et d'Anne Claude MICHAUD
x Anne Marie VANNOD (1)
Sept enfants (dont aucun ne semble s'être marié) :
1 – Pierre Augustin o Rochejean 11/02/1709, jésuite, + hôpital de Pontarlier (25) sous le nom de FRÈRE DE VEZENAY (2) (p. : Joseph Augustin Frère, conseiller en la Chambre des Comptes de Dole ; m. : Dlle Anne Claude Chaillet, femme du sieur Vannod, demeurant à Vaux-et-Chantegrue) (25))
(1) Marraine le 06/02/1726 de Marie Françoise, fille de noble Frédéric de Vannod, écuyer, seigneur de Montperreux (25) et de Saint-Point (25) (alias de Malbuisson (25), et de Claude Françoise Bolard d'Angirey (R.P. de Pontarlier).
(2) Ce nom vient probablement d'un fief à Vézenay (25), hérité de sa mère.
2 – Claude Nicolas o Rochejean 27/10/1710, + Pontarlier (25) 30/12/1774, inhumé dans le caveau de la chapelle en l'église Saint-Bénigne dudit Pontarlier, écuyer, avocat en Parlement, second échevin de Pontarlier en 1768, maire de Pontarlier de 1770 à 1772 (brevet de maire le 20/03/1769 pour trois années, copie déposée à la mairie de Pontarlier le 14/04/1769) (p. : Nicolas Droz, de Pontarlier ; m. : Dlle Claude Frère). Héritier universel de son père en 1743.
3 – Ferdinand Joseph o Rochejean 17/07/1712 (p. : Sr Ferdinand Joseph Vannod, de Pontarlier, docteur es droit ; m. : Dlle Béatrix Caffod, de Jougne (25)
4 – Marie Ignace Joseph o Rochejean 27/06/1714 (p. : Sr Jacques Chaillet, docteur es droit ; m. : Dlle Ursule Frère)
5 – Jeanne Augustine o Rochejean 03/03/1716, + audit lieu 26/07/1719 (p. : Sr Claude Augustin Frère ; m. : Dlle Marie Ursule Frère)
6 – Jeanne Françoise o Rochejean 16/07/1717
7 – Marie Angélique o Pontarlier 09/05/1725

N.B. : Deux filles de Jean François FRÈRE sont religieuses annonciades au couvent de Pontarlier.
Jean François FRÈRE teste le 07/08/1743

V – B

JOSEPH AUGUSTIN FRÈRE DE VILLEFRANCON
Avocat en Parlement
Conseiller-maître en la Chambre des Comptes de Dole, anobli et pourvu de son office le 07/09/1704, reçu le 17/11/1704, honoraire le 04/07/1725)
o Rochejean (25) 30/08/1679, + Besançon (25) 14/10/1735, inhumé à Villefrancon (70), fils de Pierre FRÈRE, châtelain de Rochejean (voir IV – C ), et d' Anne Claude MICHAUD
x Besançon (25) 17/09/1702 Jeanne Charlotte DAGUET (alias DAGAY) (o vers 1677, + Besançon 17/10/1750, inhumée à Villefrancon (70), fille de Mathieu Charles DAGUET , docteur ès droits , de Baume-les-Dames (25), et de Perrone DURAND.
Sept enfants connus :
1 – Pierre Joseph Emmanuel o Besançon 09/07/1703, baptisé en l'église Saint-Maurice (p. : Sr Pierre Frère, son grand-père paternel), de Rochejean (25) ; m. : Dlle Perrone Durand (sa grand-mère maternelle), prêtre, coseigneur d' Avrigney (70). Ses parents lui constituent un patrimoine de clerc tonsuré le 25/05/1726 . Il teste le 31/12/1777 (publication du testament en 1784) en faisant un legs de 5 000 francs aux pauvres de l'hôpital Saint-Jacques de Besançon. Son héritier universel est (Charles) Augustin Frère de Villefrancon, son neveu, conseiller au Parlement, fils aîné Claude François Ambroise Frère de Villefrancon.
Il meurt à Besançon (25) le 30/06/1781 et est inhumé dans le caveau de l'église Saint-Jean-Baptiste.
2 – Claude François Ambroise, o vers 1706, conseiller au Parlement (voir VI – A)
3 – Jean Baptiste Xavier, o vers 1708, + Besançon (25) 05/08/1487, prêtre, chanoine de Sainte-Madeleine de Besançon vers 1750, membre cofondateur de l' Académie des Arts, Sciences et Belles-Lettres de Besançon (1752) où il s'illustre par son éloquence d'apparat (cf. son discours aux récipiendaires en 1761), prébendier de Berthelange (25) le 13/11/1759, prieur de Courtefontaine (39) en 1777 – 1784 , membre de la loge maçonnique La Sincérité en 1777 – 1784 (secrétaire), aux côtés de parlementaires, d'avocats en renom (comme Antoine Louis Daclin, conseiller au magistrat, futur baron-maire de Besançon, François Xavier Coquillard, de Luxeuil (70).
(70), etc. ), d' un marchand richissime, François Pochet, etc.
Vicaire général du diocèse de Besançon en 1781 – 1784.
Jean Baptiste Xavier FRÈRE DE VILLEFRANCON est parrain le 10/03/1742 à Besançon de Marie Xavier, fille de Claude François Ambroise FRÈRE DE VILLEFRANCON , conseiller au Parlement (voir VI – A).


Il teste dans sa maison canoniale de Besançon le 05/07/1784, léguant 200 livres aux pauvres de Courtefontaine (39), 200 à ceux de Liesle (25), 100 à ceux de Villars-Saint-Georges (25), de Rochefort (39) et aux prisonniers détenus à la conciergerie du palais de l' archevêque (léguant aussi à ces derniers toutes ses chemises). Il donne ses maisons dans le quartier du chapitre à ses neveux, François de Sales et Joseph Paul Ambroise FRÈRE DE VILLEFRANCON, tous deux chanoines du chapitre métropolitain, fils de Claude François Ambroise FRÈRE DE VILLEFRANCON , conseiller au Parlement. Son héritier universel est François Ambroise Xavier, fils aîné de Charles Augustin FRÈRE DE VILLEFRANCON qui reçoit aussi un grand tableau représentant Sainte Madeleine aux pieds du Christ chez le Pharisien, les 39 volumes de l' Encyclopédie de Genève, etc.
4 – Augustine reçue religieuse à Battant le 23/10/1731
5 – Charlotte Françoise reçue religieuse à Battant le 23/10/1731
6 – Jean Baptiste, chanoine de Sainte-Madeleine à Besançon, + 11/11/1764
7 – Rose + sans alliance à Besançon le 18/04/1785

+ + + +

Joseph Augustin FRÈRE achète la seigneurie de Villefrancon (70) dont il prend le nom, en 1711, de la marquise de Laubépin (1). Vers 1720, il y fait construire un château sur les caves d'un édifice antérieur. Le 12/05/1728, il est autorisé à ériger une chapelle castrale (2). Les armoiries gravées sur la pierre tombale sont martelées à la Révolution.

(1) Fille de Ferdinand Mathieu de Saint-Mauris, baron de Saint-Cyr et de Choye.
(2) Villefrancon dépendait de la paroisse de Saint-Loup (70).

V – C
PHILIPPE GABRIEL FRÈRE
Avocat
Docteur es droit
Lieutenant particulier au bailliage de Pontarlier (25) (par patentes du 06/08/1730)
o Pontarlier (25) 03/02/1687, + Dole (39) 24/11/1748, fils d'Aimé François FRÈRE (voir IV – D), lieutenant particulier au bailliage de Pontarlier, et de Dlle Anne Marie JOURNOT


x Marie Thérèse FRERE, fille d'honorable Pierre FRERE , procureur fiscal puis châtelain de la seigneurie de Rochejean (voir IV – C), et d' Anne Claude MICHAUD
Dix enfants connus :
1 – Marie Anne Françoise o Pontarlier 09/05/1710
2 – Jeanne Thérèse Joseph o Pontarlier 24/01/1712, + audit lieu 15/04/1720
3 – Claude Joseph o Pontarlier 17/06/1714
4 – Charles Joseph o Pontarlier 03/12/1715
5 – Jeanne Dauphine o Pontarlier 25/08/1717, religieuse à Neufchâteau
6 – Jeanne Catherine o Pontarlier 10/11/1718
7 – Pierre Joseph Xavier o Pontarlier 01/06/1721 (p. : M. Le Bœuf, écuyer, avocat en Parlement)
8 – Ignace François Xavier o Pontarlier 23/08/1722, + Dole (39) 1753, avocat en Parlement, lieutenant général au bailliage de Dole (voir VI – B )
9 – Philippa Gabrielle Jeanne Marguerite (dite Jeanne Marguerite) o Pontarlier 07/02/1725 x Claude François PETING DE PAGNOZ, écuyer, seigneur de Vaulgrenant, capitaine au régiment d'Enghein-Infanterie, puis Président de la Chambre des Comptes de Dole où il succède à son père. Président honoraire de ladite Chambre lors de sa suppression en 1771, Claude François PETING DE PAGNOZ meurt le 23/04/1792.
10 – Jeanne Alexis, o Pontarlier 12/12/11726

VI – A
CLAUDE FRANCOIS AMBROISE FRÈRE DE VILLEFRANCON (noble)
Docteur es droit
Conseiller au Parlement (reçu le 15/12/1731)
Reçu citoyen de Besançon le 07/01/1749
o vers 1705-1706, + 29/02/1780, inhumé à Villefrancon (70) dans la chapelle familiale, fils de Joseph Augustin FRÈRE DE VILLEFRANCON (voir V – B), avocat, conseiller-maître en la Chambre des Comptes de Dole, et de Jeanne Charlotte DAGUET

x par contrat de mariage passé à Besançon (25) le 04/01/1738, devant Jean Guillemet, notaire royal de Besançon, Jeanne Antoine Thérèse BOUDRET, fille de Philibert Joseph BOUDRET, conseiller au Parlement, et de Gabrielle Antoine DE CAMUS DE FILAIN (fille de Jean Antoine MARQUIS DE FILAIN, président à mortier au Parlement de Besançon). On ne compte pas moins de 32 témoins présents à la signature dudit contrat : Pierre Emmanuel Joseph et Jean Baptiste Xavier FRÈRE DE VILLEFRANCON, chanoines, frères du marié, Messire Antoine François DAGUET, conseiller honoraire à la Chambre des Comptes de Dole, oncle maternel du marié, Antoine Joseph DURAND, écuyer, et Antoine Joseph DURAND, écuyer, son fils, avocat en Parlement, noble LE MICHAUD, seigneur de Condamine (39), Louis DURAND, écuyer, étudiant en droit, parent du marié, messire François Joseph Philibert BOUDRET, docteur en théologie, Ignace BOUDRET, frère de la mariée, Messire Jean Antoine MARQUIS DE CAMUS, président à mortier honoraire au Parlement de Besançon, aïeul de la mariée, Jean Baptiste BOUDRET, prieur de Bonnevaux, chanoine de l'église métropolitaine de Besançon, son oncle, François DE CAMUS DE FILAIN, conseiller au Parlement, Jean Maurice DE CAMUS, président à mortier au Parlement, Antoine Ignace DE CAMUS, abbé de Clairefontaine, chanoine de l'église métropolitaine de Besançon, oncles de la mariée, Claude François Joseph DEMONGENET, écuyer, seigneur de Monteillotte (La Montoillotte), avocat en Parlement, son cousin germain, noble Antoine Emmanuel Joseph Hyacinthe BOREY, avocat en Parlement, messire Claude BOISOT, prieur de Chaux-(les-Clerval) (25), grand chantre de l'église métropolitaine de Besançon, messire Jean Antoine BOISOT, chevalier, baron de Vaire (25), premier président au Parlement, Luc Joseph MARESCHAL, seigneur de Vezet (70), conseiller au Parlement, Denis Ignace MOURET DE CHÂTILLON, Pierre Augustin CHAPUIS, seigneur de Rosières, tous deux présidents à mortier au Parlement, Claude Joseph PERRINOT, conseiller au Parlement, François Etienne PERRINOT, chanoine de l'église métropolitaine de Besançon,
Jean Jacques Antoine BOISOT, avocat général au Parlement, Jean Claude BOISOT, abbé de Saint-Paul de Besançon, Philippe Antoine DOROZ, seigneur de Tourmont (39), Chazot (25), etc., procureur général au Parlement, Claude Antoine JOBELOT, seigneur de Montureux (70), Oyrières (70), etc., président à mortier au Parlement, Nicolas Joseph TERRIER , seigneur de Mailleroncourt (70), conseiller honoraire au Parlement, Marie Jules TERRIER, son frère, conseiller au Parlement, Ferdinand Gaspard DESPOTOT, professeur royal à l'université de Besançon, François Gayetan (sic) Fortuné SIMON, président à mortier au Parlement, et Désiré Joseph Xavier SIMON, son frère, conseiller au Parlement, tous parents et alliés de la mariée.
Le mariage religieux est célébré en l'église abbatiale Saint-Paul de Besançon le 06/01/1738 par Pierre Joseph Emmanuel FRÈRE DE VILLEFRANCON, frère du marié, par permission de Léopold Joseph TRANCHANT, prieur de l'abbaye, en présence de messire Jean Baptiste BOUDRET, chanoine de l'église métropolitaine, oncle maternel de la mariée, François Xavier Boval, cousin germain du marié, et François Joseph DE MONGENET, écuyer, cousin germain de la mariée.
Neuf enfants connus :
1 – Charlotte Joseph Monique o Besançon 07/02/1739, + audit lieu le 10/08/1811 (p. : messire Philibert Joseph Boudret, conseiller au Parlement (grand-père maternel) ; m. : Charlotte Daguet, veuve de Joseph Augustin Frère de Villefrancon (grand-mère paternelle)) ; Elle hérite de sa sœur Marie Xavier qui lui lègue une somme de 3 000 livres en 1785.
2 – Joseph Gabriel Augustin o Besançon 16/02/1741, + Besançon 24/07/1747, inhumé en l'église Saint-Pierre (p. : Pierre Joseph Emmanuel Frère, prêtre, son oncle paternel ; m. : Anne Labourot, demeurant en l' hôpital Saint-Jean l' aumônier)
3 – Marie Xavier Thérèse o Besançon 10/03/1742 (p. : Jean Baptiste Xavier Frère de Villefrancon, prêtre, chanoine de Sainte-Marie-Madeleine ; m. Mlle Philiberte Charlotte Monique Frère, sa sœur), x Besançon 11/12/1783 Gabriel Ignace DURAND (1), colonel d'artillerie, dont elle est veuve en 1793. Elle teste à Besançon le 01/10/1829.
(1) o Besançon 26/08/1740 (A.C.BES., n° GG 20, fol, 51 v°), fils d' Antoine Joseph DURAND, seigneur de Gevigney, et de Marie Anne de La Porte.
4 – Charles Joseph Augustin (dit Charles Augustin) o Besançon 04/06/1743, baptisé 19/06/1743, conseiller au Parlement (voir VIII – A) (p. : Joseph Frère de Villefrancon, son frère ; m. : Dlle Charlotte Monique Frère de Villefrancon, sa sœur)
5 – Charlotte Thérèse o Besançon 19/08/1744, + audit lieu le 18/01/1746, inhumée en l'église Saint-Pierre de Besançon (p. : Joseph Augustin Frère de Villefrancon, son frère ; m. : Mlle Charlotte Josèphe Monique Frère de Villefrancon, sa sœur)
6 – Marie Xavier o 1745, + Besançon 09/04/1785. Elle teste célibataire dans l'appartement qu'elle occupe à Besançon, rue du Chateur, dans la maison de M. Boulot, le 06/03/1785.
7 – François Joseph (alias François de Sales Joseph ou Charles François Joseph), o Besançon 29/01/1746, baptisé le 03/05/1746, + Besançon 22/04/1819, chanoine coadjuteur du chapitre métropolitain de Besançon, « d'abord grand libertin, ensuite très pieux » (p. : Joseph Gabriel Augustin Frère de Villefrancon, son frère ; m. : Mlle Charlotte Josèphe Monique Frère de Villefrancon, sa sœur)
8 – Thérèse Vernière o Besançon 11/04/1747 (p. : Joseph Gabriel Augustin Frère de Villefrancon, son frère ; m. : Mlle Charlotte Thérèse Monique Frère de Villefrancon, sa sœur).
N.B. : C'est peut-être elle la femme de Gabriel Ignace DURAND , colonel d'artillerie, et non sa sœur Marie Xavier Thérèse qui serait donc décédée en 1742 (et non en 1745, date à laquelle nous n'en avons trouvé nulle trace dans les registres paroissiaux bisontins.
9 – Rose + sans alliance âgée de 95 ans (citée sans plus de précision par le général T. de Mesmay)
10 – Paul Ambroise o 20/06/1754, archevêque de Besançon (voir VII – B)


+ + + +
Claude François Ambroise FRÈRE DE VILLEFRANCON, conseiller au Parlement, et Jeanne Antoine Thérèse BOURDET, sa femme, acquièrent la terre d' Angirey (70) de Jean François Baulard et d' Élisabeth, sœur de celui-ci, femme de Gratien de Salomon, en 1769. Ils font une reprise de fief pour cette seigneurie devant la Chambre des Comptes de Dole le 28/03/1770. Peu après, le conseiller affranchit les habitants de la seigneurie de Villefrancon (70) de la macule de mainmorte moyennant la cession d'un terrain communal, une somme de 1200 livres et une dîme de 20 gerbes.
Jeanne Antoine Thérèse BOUDRET teste le 29/05/1769 dans sa maison de la grand-rue à Besançon, en demandant à être inhumée dans l'église des Clarisses où se trouve le tombeau de ses ancêtres. Ce testament est contrôlé à Besançon le 21/08/1770.

VI – B
IGNACE FRANCOIS XAVIER FRÈRE
Docteur es droit
Avocat en Parlement
Lieutenant général du bailliage de Dole (39) (nommé par patente du 18/10/1749)
o Pontarlier (25) 23/08/1722, + Dole (39) 1753, fils de Philippe Gabriel FRÈRE (voir V – C), lieutenant général du bailliage de Dole, et de dame Marie Thérèse FRÈRE
x en l'église Saint-Paul de Besançon (25) 07/11/1742 Dlle Barbe Scolastique GIRARD ( o vers 1721), fille de François Joseph GIRARD, avocat en Parlement, seigneur de Citers (70), et de dame GROSJEAN, de la paroisse de Faucogney (70)
Deux enfants connus :
1 – N. , écuyer, subdélégué de l'Intendant à Dole en 1788
2 – Anne Thérèse Josèphe qui épouse en 1768 François PERRIN DE SAUX (1)
(1) Cette famille porte : D'azur à un agneau pascal d'argent, la banderole d'or coupée de gueules à trois bandes d'or ; alias : d'or au sautoir crénelé de gueules au chef vivré de même.

VII – A
CHARLES (Joseph) AUGUSTIN FRÈRE DE VILLEFRANCON
Docteur es droit
Conseiller au Parlement (patentes du 11/07/1761)
o Besançon (25) 04/06/1743, + 02/07/1784, inhumé à Villefrancon (70), fils de Claude François Ambroise FRÈRE DE VILLEFRANCON (voir VI – A), conseiller au Parlement, et de Jeanne Antoine Thérèse BOURDET.
x par contrat du 07/03/1781 à Dijon (21) devant le notaire Bouchet, dame Jean Baptiste Odette BEUVERAND DE LA LOYÈRE, fille de Jacques BEUVERAND DE LA LOYÈRE , écuyer, et de Françoise Catherine Marie CHAMPION DE NANSOUTY.
Deux enfants connus :
1 – François Ambroise Xavier (dit François Xavier ou Xavier) o 10/02/1782 (voir VIII – A).
2 – François Joseph o 31/12/1782, + sans alliance.
Charles (Joseph) Augustin FRÈRE DE VILLEFRANCON possède les seigneuries d'Angirey (70) et de Villefrancon (70) ainsi que divers biens à Moncley (25) (dont une maison et divers biens mainmortables) à Besançon (25) et à La Villedieu (25).
Sa succession est estimée à 386 000 livres.

VII – B

PAUL AMBROISE (dit aussi JOSEPH PAUL AMBROISE)
FRÈRE DE VILLEFRANCON
Elève de Saint-Sulpice
Docteur en Sorbonne (reçu le 05/03/1778)
Chanoine du chapitre métropolitain de Besançon
Vicaire général de Monseigneur de Durfort, archevêque de Besançon en 1778 alors qu'il n'est âgé que de 24 ans, exilé à Soleure (Suisse) avec son archevêque pendant la Révolution.
Reçoit à son retour en France, du premier consul, le siège épiscopal de Saint-Flour (15) mais refuse.
Nommé évêque de Châlons-sur-Marne (51) en 1817, il ne prend pas possession de son siège car Mgr Courtois de Pressigny, archevêque de Besançon (25), le demande alors pour coadjuteur.
Sacré le 12/08/1821 sous le titre d'archevêque d'Adana in partibus.
Archevêque de Besançon du 29/05/1823 au 27/03/1828
Conseiller d'État, créé comte et pair de France par Louis XVIII en 1824
o Besançon (1) 20/06/1754, + audit lieu le 27/03/1828 (victime d'un accident vasculaire cérébral alors qu'il traverse la salle synodale pour se rendre au sermon), fils de Claude François Ambroise FRÈRE DE VILLEFRANCON, conseiller au Parlement, et de Jeanne Antoine Thérèse BOUDRET
Son décès est déclaré à la mairie de Besançon par Jean Félix Richard, chanoine de la métropole.
Paul Ambroise FRÈRE DE VILLEFRANCON est auteur de :
- Catéchisme sur le célibat ecclésiastique
- Réflexions sur la réponse de M. de Beaufort
- Prétendues lumières de commencement du XIXe siècle en opposition avec le bon sens et la vérité
Pendant l'épiscopat de Mgr FRÈRE DE VILLEFRANCON, un Antiphonarium Bisuntinum est publié en 1823.
Armoiries : D'argent au chevron et à la bordure engrêlée de sable.
Timbre : Une couronne de comte, une croix archiépiscopale à double traverse et un chapeau avec lacs à 15 glands.
(1) Son acte de baptême n'a pas été retrouvé dans les R. P. de Besançon bien que son acte de décès le dise expressément originaire de cette ville.

VIII – A
FRANÇOIS AMBROISE XAVIER FRÈRE DE VILLEFRANCON
o Besançon (25) 10/02/1782, + audit lieu, 18, rue du Perron, le 03/02/1869 (1), dernier mâle de sa race, fils de Charles Joseph Augustin FRÈRE DE VILLEFRANCON (voir VII – A), conseiller au Parlement, et de Jeanne Baptiste Odette (alias Odette Victoire) BEUVERAND DE LA LOYÈRE.
Émigré à Soleure (Suisse) à l'âge de dix ans avec sa mère, il rentre en France en 1800. Le 12/03/1814, au retour des Bourbons, il présente ses hommages au comte d'Artois.
x 19/08/1811 (Louise) Alphonsine DESTUTT D'ASSAY (o vers 1790) dont il n'aurait eu qu'une fille (2) :
- Marie Caroline (alias Caroline Françoise) o Baroiseau ( ?) (89) vers 1814, + Besançon (25) 14/04/1814 (3), femme de Marie Joseph Léonce TERRIER, marquis de SANTANS (o vers 1812)
(1) Son décès est déclaré par Simon Paul DE RANFER DE BRETENIÈRE , propriétaire, âgé de 57 ans, son cousin, et Marie Fernand, comte DE BUISSERET, âgé de 41 ans, petit-fils du défunt.
(2) Mais alors comment le comte DE BUISSERET (voir ci-dessus) serait-il le petit-fils de François Ambroise Xavier FRÈRE DE VILLEFRANCON ?
(3) Son décès est déclaré par Charles Auguste LE ROY DE LISOLA, de Besançon, 51 ans, cousin germain de la défunte, et Louis, comte DE VAUCHIER , 37 ans, demeurant à Besançon, parent et ami. Né le 21/08/1809, Marie Joseph Léonce est fils de Marie Antoine Charles TERRIER, marquis DE SANTANS, et de Jeanne Claude FAVIÈRE DE CHARMES .
NON PLACÉ
JEAN CLAUDE FRÈRE
de Rochejean (25)
x Jeanne LOMBARDE, de La Maison Neuve, paroisse Saint-Théodule le 31/05/1634 à Rochejean (25) en présence de Claude Frère le Vieux, notaire , Claude Frère le Jeune, notaire, N. Raguin, etc.
Deux enfants connus :
1 – Pierrette o Rochejean 18/11/1642 (p. : Pierre Ferreux, de Gellin (25) ; m. : Pierrette Longchampt, aussi de Gellin)
2 – Simon o Rochejean 30/05/1645 (p. : Sr Simon Durand, de Bussières (25) ; m. : Françoise Authier, femme d' Aimé Frère, de Rochejean)
NON PLACÉE
MARIE VICTOIRE CHARLOTTE FRÈRE
Religieuse aux Dames de Battant sous le nom de Dame DU VERNOIS
o vers 1729, + Besançon (25) 17/11/1791
fille de Jean François FRÈRE, avocat ( ?)






SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE

SOURCES
Archives Départementales du Doubs, n° B – Chambre des Comptes- 666, fol. 159 ; 867 ; 1026 ; 1079, fol. 292 ; 1143.
Archives Départementales du Doubs, n° B – Présidial de Besançon – 10398, fol. 52 ( testament de Claude Ambroise FRÈRE DE VILLEFRANCON, conseiller au Parlement) ; 10402, fol. 188 vicaire général) ; 10403, fol. 72 v° et 193 v° (testaments de Jean Baptiste Xavier FRÈRE DE VILLEFRANCON, chanoine, et de Marie Xavier FRÈRE DE VILLEFRANCON)
Archives Départementales du Doubs, n° E – Familles – 2902, 3018, 3019, 3020, 3435, 3676, 3892, 3956
Archives Départementales du Doubs, n° G 1280, 2038, 2058, 2059
Archives communales de Besançon, n ° GG 12, fol. 96 v°, 138 v°, 139 ; GG 30, fol. 36 ; GG 150, fol. 145, GG 189, fol. 24 ; GG 193, fol. 6 ; GG 195, fol. 6 ; GG 196, fol. 6 v° ; GG 197, fol. 14, 15 ; GG 198, fol. 17 v° ; GG 200, fol. 3 v°, 4 v°, 9 ; GG 201, fol. 54 v° ; GG 319, fol. 19 v° ; GG 368, fol. 32
Archives communales de Besançon, Registres des décès, années 1819, 1828, 1846, 1869
Bibliothèque Municipale de Besançon,
Collection de l'Académie, Cartons 1 et 6
Collection Baverel, ms 45, fol. 80 et suivants
Fichier de Lurion
Archives communales de Pontarlier,
Registres paroissiaux




[ Listing des Ouvrages | Retour | Listing des Personnages ]
atout-informatique25.fr