Index des noms de famille dans les ouvrages de Jean-Marie Thiebaud

Il y a eu 5854554 visiteurs et 6540953 pages vues depuis le 7/12/2005.




Articles: Inscriptions de l'ancien cimetière de Montbenoît (Doubs)


        Option avancées ...

 Titre: Inscriptions de l'ancien cimetière de Montbenoît (Doubs)
 Ecrit par: Jean-Marie Thiébaud

  Les inscriptions du vieux cimetière de Montbenoît (Doubs).

À flanc de coteau et à l'ouest de l'imposant monument érigé par la famille Morand, l'ancien cimetière de Montbenoît (Doubs) domine l'abbaye du lieu. Des vestiges de quelques monuments funéraires émergent des herbes et luttent contre les mousses et les maladies de la pierre qui, au fil du temps, rendent les inscriptions de plus en plus illisibles. Il a paru nécessaire d'en effectuer un relevé systématique.

1. Ici repose Emile Jean-Baptiste Mussot, capitaine des douanes, chevalier de la Légion d'Honneur, décédé le 24 juin 1897 dans sa 58e année « Daignez, mon Dieu, ne pas séparer dans le ciel, ceux que vous avez si étroitement unis sur la Terre » (Fénelon). Ce monument, le plus récent et le mieux conservé du cimetière, porte la signature « L. Vermot à Pontarlier ». Il est orné d'une croix de la Légion d'Honneur finement sculptée dans la pierre (sous une couronne mortuaire traversée de branches de laurier).
2. Famille Nicod Marie Delphine Nicod, née Mourot, décédée le 7 février 1878. - Sylvain Nicod, décédé le 19 février 1885, à l'âge de 35 ans. François Joseph Nicod, décédé le 18 septembre 1882 à l'âge de 79 ans. Ces inscriptions ont été gravées sur deux colonnes, deux à gauche et une à droite.
3. Ici repose en attendant la résurrection Delphin Marie Francis Barthod enlevé subitement à l'affection des siens le 11 avril 1892 dans sa 29e année. Priez pour lui.
4. A la mémoire de Mr l'Abbé Huot, né à Laviron le 10 août 1823, décédé à Montbenoît le 28 février 1887, curé de cette paroisse pendant 21 ans. La pierre tombale est ornée des symboles sacerdotaux (calice et croix).
5. A Madame Vuillemin, bienfaitrice des pauvres, mère des orphelins, la paroisse reconnaissante. Prions pour elle. Décédée en septembre 1855.
6. Adèle Jeunet femme Boillin, décédée le 11 mai 1885 dans sa 24e année, munie des sacrements de l'église. « Elle fut douce envers la mort comme elle était envers tout le monde. On a vu sur son visage après sa mort comme un doux reflet de la simplicité de son âme. » - Henri Boillin, décédé le 25 avril 1885 à l'âge de 8 mois.
7. - F. Jh (François Joseph) Cressier, retraité des douanes, décédé à Ville du Pont le 10 février 1855, âgé de 66 ans. De profundis.
8. M. A. Faivre née Laithier, décédée le 2 mai 1850 à 28 ans J. F. G. W. Faivre née Crevat, décédée le 12 juin 1851 à 80 ans. Ces deux inscriptions sont gravées côte à côte.
9. Ici repose Marie Justine Gauthier épouse Baverel, décédée le 8 avril 1888 à l'âge de 66 ans. Priez pour elle. Monument sculpté par Charles Prenel.
10. Gilbert Rouxbeddat, décédé le 8 janvier 1889 à l'âge de 85 ans Malthe (sic) Bonnet, son épouse, décédée le 28 octobre 1890 à l'âge de 82 ans. Sous ces deux noms gravés côte à côte, l'inscription latine « Requiescant in Pace ».
11. Ici repose Emile Faivre, décédé le 18 septembre 1885 dans sa 35e année. Priez pour lui. Son neveu reconnaissant. Le monument est signé Arnaud.
12. - [ ] (partie supérieure détruite) Faivre, épouse de André Maréchal, décédée le 11 mai 1883 dans sa 31e année. Priez pour elle.
13. Claude Denis Ménétrier, ancien notaire, 1814-1870. « A notre bien aimé père, les enfants qui le pleurent et soupirent après le moment de la réunion ».
14. Le monument de la famille Morand orné, en son centre, d'une pyramide tronquée sur un socle carré de style Empire, et entouré d'une grille. La face antérieure de la pyramide porte l'inscription MOSKOVVA et les armoiries du comte Morand déployées dans un manteau et surmontée d'une couronne comtale. Sous l'écu pend l'insigne de grand officier de la Légion d'Honneur. Le socle est orné d'un bas-relief en marbre blanc montrant de profil la tête du général-comte Morand avec l'inscription « Au Général de Division Comte Morand, Grand-Croix de la Légion d'Honneur, né à Largillat le 2 juin 1771, décédé à Paris le 2 septembre 1835 ». A l'arrière du monument, on peut lire : « Ici reposent à côté de son glorieux époux Marie Louise Saulet, vicomtesse Morand, décédée à Paris le 14 octobre 1888 à l'âge de 57 ans Louis Marie Charles Claude Morand, né le 7 février 1894 à Orléans, canonnier au 87e Rt (Régiment) Artillerie Lourde, tué à l'ennemi le 20 décembre 1916 à Feuillères (Somme) Médaille militaire Croix de guerre. Sur les faces latérales du monument figurent les inscriptions : 1) « D'abord inhumées à Paris, les dépouilles mortelles du Général de Division Comte Morand, Grand-Croix de la Légion d'Honneur, Pair de France, né à Largillat le 2 juin 1771, décédé à Paris le 2 septembre 1835, et d'Emilie Parys, son épouse (8 janvier 1808), née à Varsovie le 19 juin 1792, décédée le 10 novembre 1868, ont été ramenées ici le 12 août 1885 par leur fils Alphonse et leur petit-fils Louis Napoléon Morand ; 2) « Ci git le général de brigade Louis Morand, né à Montbenoît le 4 juin 1826, blessé à la bataille de Beaumont le 30 août 1870. Il a succombé le 9 septembre à Sommauthe (Ardennes). D'après son vu ferme, son corps a été rapporté ici. HONNEUR A QUI MEURT POUR LA PATRIE. » Les faces latérales de la pyramide portent les noms de deux grandes batailles au cours desquelles le général-comte Morand s'est illustré : Pyramides et Waterloo.




[ Listing des Ouvrages | Retour | Listing des Personnages ]
atout-informatique25.fr